Voyage dans le temps RPG
Le temps est une invention de l'Homme, vous savez. Alors autant jouer avec puisque la vie n'a aucun sens... Mais plusieurs. Tenez, des centaines de personnes disparaissent chaque année sans donner d'explications. ça donne la chair de poule, non? Paris est une grande ville. Elle a des projets pour certains de ses habitants. Vous ne me croyez pas? A votre guise... Mais croyez vous vraiment que ce soit le hasard qui vous ait conduit jusqu'ici?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]   Lun 10 Juin - 12:37

Voici ci dessous le début de ce RP qui s'est déroulé sur skyrock lorsque le RPG n'existait que sur cette plateforme. Merci de continuer sur ce forum.


Dernière édition par Tess le Lun 8 Sep - 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]   Lun 10 Juin - 13:32


L'art de la piraterie


Légende couleurs: Tess ( Agathe) en noir et Marie (James) en bleu.

Comme tous les matins Agathe s'était levée au bout de la deuxième sonnerie de son réveil, elle s'était habillée et coiffée à l'arrache de peur de manquer son bus, avait fait la bise à un nombre incalculable de personnes à la fac, dont elle ne connaissait pas la moitié. Elle avait passé des heures en cours, à taper à la vitesse éclair sur son ordinateur portable des phrases juridiques qui avaient l'air de n'avoir ni queue ni tête sur le moment. Pause Goûter avec sa barre de céréales. Deux trois rires à la pause avec son amie Amandine. Son petit ami réussit à la trainer dehors pour sa pause cigarette alors qu'il sait très bien qu'elle est allergique. 19h30, fin des cours, elle manque le dernier bus, marche dans une crotte de chien énorme puis arrive enfin chez elle exténuée. Journée pourrie, soir pourri, elle eut vraiment la flemme de faire ses devoirs après une journée aussi chargée. C'est alors qu'elle reçu un sms d'un ami qui lui proposait de sortir ce soir. Après tout pourquoi pas? Même si la soirée n'allait pas voler haut, au moins elle pourrait se détendre, rigoler à des blagues graveleuses très con et peut être danser si le DJ n'était pas trop naze. Elle enfila un nouveau haut et se remit du mascara avant de sortir. Elle n'aimait pas vraiment le quartier où on l'avait invité car sur les bords de Seine il y avait toujours plein d'alcolos qui vous agrippaient pour un oui ou pour un non... Lorsqu'elle entendit deux hommes s'insulter comme des chiffonniers en face, elle décida de changer de trottoir, quitte à faire un petit détour pour rejoindre son ami. Elle essaya de se repérer mais il était trop tard elle s'était engouffrée dans un petite ruelle derrière la Gare d'Orléans.
"J'étais pourtant sûre qu'il n'y avait pas de rue "victor Hugo" par ici pourtant..."
Ce fut ses derniers mots en 2012. Elle s'éveilla au milieu d'une rue pleine de monde. Une vieille femme qui dégageait une forte odeur de putréfaction s'était penchée sur elle pour lui voler ses boucles d'oreilles. Agathe bondit et décocha un coup à la vieille bique qui grommela des mots d'anciens français qu'elle comprenait à peine. (sans doute parce qu'il lui manquait la plupart de ses dents) Agathe fit un tour complet sur elle même. Il faisait jour. Comment cela était il possible? Et surtout, où était elle tombée?

James arriva devant la ruelle très fréquenté, riant et surtout poursuivi par quelques mousquetaires, mais ce n'était pas vraiment eux qui lui ferait un jour peur, il les faisait tourner en bourrique : Messires, je pense que notre moussaillon fuyard serait plutôt parti vers la mer. *il recommença ensuite à courir dans tous les sens, et en profitant de la foule, alla se cacher en riant à côté d'Agathe, heureusement, sa tenue était assez riche pour qu'on ne remarque pas que c'était un pirate au premier abord, il rit de nouveau*

Agathe avait toujours le regard perdu et le visage désemparé. Etait elle tombée dans la ruelle sombre et était elle inconsciente, gisant sur le trottoir en train de faire un mauvais rêve?
Elle dit tout haut d'une voix tremblante: ça ne se peut pas... Non tout cela n'est pas vrai... *elle fit un pas en arrière et se cogna dans James sans même s'excuser. Elle se contenta de le dévisager et d'examiner sa curieuse tenue. Mais à bien y repenser cela devait être elle que tout le monde dévisage. Elle portait un pantalon, chose très curieuse pour une femme, du maquillage qui était réservé aux nobles ou aux prostituées et un petit haut très échancré qui faisait rigoler les messieurs derrières elles.*

James arrêta de rire un instant, dévisageant lui aussi la dame devant lui : Ma Dame, je ne pense pas qu'une telle tenue soit approprié dans un lieu aussi fréquenté par des gens de basse conscience. *lui fait un baise-main* J'en oublie tous mes devoirs, je m'appelle James Brandon, pour vous servir ma Dame.
*Il jeta un petit regard au messieurs des alentours et ceci se détournèrent, il était connu dans ce quartier pour être le Pirate qui s'échappait toujours*


Agathe avait retiré sa main violemment si bien que James s'était retrouvé à faire un baise main en l'air. Cela semblait l'avoir amusé. Agathe fronça les sourcils: Je peux savoir ce qu'elle a ma tenue? C'est la dernière collection automne hiver de Jenifer... *secoue la tête* Mais qu'est ce que je raconte moi? *se retourne vers lui* Où est ce qu'on est exactement? Sur un plateau de film? Dans une émission de caméra cachée?

James, amusé mais un peu perdu : Eh bien, ma Dame, on peut dire que vous savez comment recevoir les hommes *ses yeux brillaient d'amusement* Je ne peux malheureusement que vous dire que nous sommes à Paris et que je n'ai aucune idée de ce qu'est la collection de Jennifer, une marque étrangère? Ici, la seule collection que les gens de bonnes société suive est celle du Roi. Quand au plateau de film et au émission de ... caméra caché. Je suis au regret de vous informer que je ne sais pas ce que cela veut dire.

Les grands yeux noisette d'Agathe s'écarquillèrent. Pourquoi n'avait il pas l'air de plaisanter? C'était un si bon acteur que ça? Il se fouttait d'elle il n'y avait pas d'autres explications... Agathe, prise de colère, empoigna James par le col: Maintenant vous allez arrêter de vous foutre de ma gueule, et m'indiquer la sortie de cette mascarade! Et puis parlez normalement on se croirait au 17eme siècle!

James se laissa faire mais eu un sourire plus sombre, ce n'était pas parce que c'était une femme qu'il allait plus gentil envers celle qui détruisait sa réputation : Je vous prierais ma Dame de vous calmer et de me lâcher, ensuite, je vous informe à titre personne que pour sortir de Paris, ça sera plus dur si je devais m’énerver et pour finir, Nous sommes au 17e siècle, ce langage grossier ne devrait donc pas sortir de votre bouche ma Dame.

Agathe le lâcha et recula d'un pas, l'air hagard: Ok ok je suis en train de rêver... *elle prit une profonde inspiration, s'étant convaincu que c'était un rêve très réaliste* Autant en profiter j'ai toujours aimé cette période de l'Histoire. *elle jeta un regard vers James* Je suis désolée je suis de nature à m'emporter. J'espère que vous n'êtes pas de famille noble, j'aurais de gros ennuis sinon... *elle esquissa un sourire* A moins que je ne vous dénonce à ces mousquetaires qui courent vers vous à présent? *elle lui lança un regard malicieux. Elle était très perspicace et avait compris la situation très rapidement*

James eu un petit rire, plus intéressé maintenant par la discussion qu'avant : Eh bien, disons que je vous pardonne si vous passez un moment avec moi, nous pourrions fuir quelques mousquetaires, ils sont tous d'un tel ennuis. Où bien, je pourrais vous ramener chez vous, mais je suppose que c'est mission impossible à en croire vos anciens dires.

Agathe fit mine de réfléchir puis sourit et hocha la tête: En effet je n'ai pas de chez moi alors si vous voulez passer un peu de temps avec une femme de basse naissance libre à vous. *elle se plaisait au jeu. Ce rêve n'était finalement pas si mal... Les mousquetaires se mirent à crier "c'est lui! Avec la femme de petite vertu!"*
Adèle se renfrogna: de petite vertu? Nan mais je vais ou en foutre des petites vertus moi... *Elle vit que James sourit et se mit à courir. Elle suivit ses traces et le rattrapa. Elle courait presque aussi rapidement que lui* Et où est ce qu'on va comme ça? *dit elle en courant*

James se tourna vers elle : Oh, vers les docks, ils ne sont pas loin, et c'est mon territoire, nous ne seront pas embêtés, et puis, je ne trouve pas que vous êtes une femme de petites vertue, si cela peut vous intéresser, une femme de caractère, mais c'est bien, cela vous distingue des autres.
*Regarde les mousquetaires en secouant la tête avec un petit rire* Aller, faut se bouger un peu, Albert serait-ce de la graisse qui entourerait ton ventre? *celui qu'il avait interpelé essaya d'aller plus vite mais il était déjà rouge et essoufflait.
James en éclatant de rire, accéléra, et prit la main d'Agathe, la guidant vers les docks en passant par le marché, bourré de monde et donc qui les rendait introuvable, il vola une pomme* Vous en voulez? *un sourire amusé aux lèvres*


Agathe se laissa emmener par la main puis s'arrêta un peu essoufflée et prit la pomme que lui tendait James avec plaisir: Merci. *croque dedans sans la moindre hésitation* Si on vous traine en justice je pourrais toujours être votre avocate *rit doucement à sa plaisanterie.* Vous avez l'air de vous enfuir souvent *examine Albert tout ruisselant de sueur* Et je suppose que c'est votre fidèle acolyte? *elle lui lança la pomme dans laquelle elle avait croqué*

James s'arrêta lui aussi, de toute façon, ils étaient bientôt dans son territoire et il ne restait qu'Albert qui les suivaient encore : Avocat? Pour cela, il faudrait encore que l'on puisse m'arrêter et je vous promet Ma Dame, que ça ne sera pas aujourd'hui que cela arrivera, je le jure sur le bleu de la mer. *a les yeux qui pétillent et son sourire amusé aux lèvres, se disant qu'il avait bien fait de prendre Agathe avec lui, les prochaines heures pourrait être amusante.* Oui, mais il a un peu de mal à suivre, je me suis donné comme mission de le garder en bonne santé, *chuchote comme un secret* Sa femme en est très heureuse.

Agathe observa un instant James, elle le trouva vraiment beau. Mais après tout c'était normal puisqu'elle rêvait. Son inconscient n'aurait pas mieux choisit. Elle pouffa de rire à la remarque de James* Elle devrait vous remercier alors. *rit de plus belle* Alors vous avez un bateau? *se met devant lui et le regarde dans les yeux* Vous me le montrez?

James tendit son bras comme un gentleman : Pourquoi pas, mais sachez que vous entrerez dans le monde interdit de la piraterie, prête à risquer votre place dans la société? *a un petit sourire amusé, se demandant si Agathe allait encore le surprendre*

Agathe ne prit pas son bras et passa devant lui d'un air malicieux: Vous croyez vraiment que j'aurais suivi un parfait inconnu qui a les mousquetaires aux trousses si je ne voulais pas en faire à ma guise? *Elle avait le regard qui pétillait et ça ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Agathe se félicita intérieurement d'avoir imaginé un si bon scénario en dormant.*

James eu un petit rire : Vous devenez de plus en plus intéressante Ma Dame *dis cela comme si c'était habituelle pour lui, mais il avait l'habitude de charmer, ce n'était qu'un autre de ses petits tours* Suivez-moi, je suis sur que mes moussaillons seront ravies de vous recevoir, ne faites pas attention à leurs manières de rustres, ça fait longtemps qu'ils ont perdus l'habitude de recevoir des dames à bord.

Agathe ne releva pas la première phrase de James, les flatteries ne l'atteignaient pas vraiment. En 2012 les gens cachent toujours leurs émotions derrières des phrases vides qu'elle ne faisait même plus attention aux vils compliments. Elle esquissa un sourire: Je ne pensais pas que vous me considériez comme une "dame" finalement. *le regarde* Vous risquez d'être surpris en me voyant aussi rustre que vos hommes. *se tourne et le suit* Du moment qu'ils gardent leurs mains là où il faut il n'y aura pas de casse rassurez vous.

James eu un petit rire : Voyons, vous êtes une Dame étonnante, je ne serai point surpris par vos méthodes d'adaptations, quelques choses me dit que vous allez en avoir besoin et que vous allez souvent vous y exercez. * Je vous en prie, entrer dans mon bâtiment (clin d'oeil à Jack Sparrow ) *crie ensuite* Moussaillons, tous à la barre, plus vite que ça. *les conduit en haut, pendant que des moussaillons de toute âge et de tout genre arriver, Jack le vieux, Spike l'enfant né d'une aventure entre un de ses moussaillons et une bonne, Kayla la soeur de Jim, son second...*

Agathe sauta sur le pont, tous les regards étaient pour elle et le capitaine. Elle fit un demi sourire et agita sa main pour faire coucou à tout le monde: Moi c'est Agathe... Enchantée messieurs. *admire le bateau et finit par fourrer son nez partout sans écouter James, elle observa les pirates s'affairer, s'accouda à la rambarde, commença à monter sur le mât toute seule* Quelle vue! ça vaut tous les toits de Paris du monde! *Elle était à présent tout en haut du mât, ses cheveux châtains flottaient au vent*

James qui avant protestait la regarder maintenant avec un sourire amusé, son second arriva:
_ Où vou z'avez pu trouver une telle mam'zelle?
_ Disons plutôt qu'elle m'est tombé dessus. *avec un sourire amusé, Kayla arriva*
_ Et c'est temps mieux, au moins pour un temps, je serai pas seule avec ses vieux porcs *mais à terre un des matelots qui lui avait peloté les fesses.
_ Doucement, tu vas tous les handicaper à la fin, et tu seras obligé d'assumer leurs fonctions si c'est le cas. *dit-il avec un sourire amusé*
_ Quoi? Mais, tu as bien vu... *protesta Kayla*
_ J'ai vu, mais bon. *lève la tête vers Agathe* La vue est plutôt joli *On en sait pas si il fait référence à Agathe ou à la vue qu'elle a sous les yeux* Mais elle est bien plus belle une fois en mer. *crie presque pour se faire entendre*


Agathe contempla une dernière fois le paysage avant de baisser la tête, elle discernait à peine ce que lui disait James: Quoi? Attendez je descends s'il le faut... *elle glissa le long de la corde sans difficulté. Elle était en effet très sportive. Agathe atérrit juste devant James* Vous disiez qu'on allait partir en mer? *remarque Kayla et tend sa main* Ah tient bonjour! C'est rassurant de voir que je ne suis pas la seule femme à bord *sourit* Je m'appelle Agathe.

James leva les yeux aux ciels : je disais plutôt que la vue était bien plus joli une fois en mer, le mélange du bleu de la mer avec le soleil et la sensation de liberté...
Kayla sourit en prenant la main d'Agathe : Et moi Kayla, faut pas faire attention à tout ses ivrognes me belle, ni au rêveur quand il parle de la mer.


Agathe examina Kayla de la tête aux pieds.Elle se souvint qu'il n'était pas fréquent de rencontrer une femme à bord, alors ce bateau devait être exceptionnel pour en contenir deux. Elle se prit tout de suite de sympathie pour elle qui semblait avoir un tempérament aussi flamboyant que le sien. Agathe avait sourit à la remarque de Kayla et avait répondu avec les mêmes yeux rêveurs que James: " Pourquoi pas? Je me suis toujours demandée ce que ça ferait de partir en mer des jours entiers, sans attache avec pour objectif uniquement l'horizon. *elle se tourna vers James, les yeux remplis d'étoiles* Si vous m'en parler ce n'est pas uniquement pour me faire rêver vainement j'espère? On ne vous a jamais appris qu'il ne fallait pas agiter quelque chose d'alléchant sous le nez d'une femme?" Elle esquissa un sourire avant de prendre appui sur une des cordes qui tenait la voile., dans l'attente d'une réponse. James avait montré son sourire amusé habituel mais avant qu'il ait eu le temps de lui répondre, le fameux Albert arrivait enfin à bord, essoufflé et exténué. Il arriva à articuler ces quelques mots: " Pas de... Femme à bord... ça porte ....Malheur..."
Agathe, piquée au vif, se redressa: Ne me dîtes pas que vous croyez à ces superstitions ridicules? Si vous pensez que je ne peux pas me rendre utile à bord vous méprenez et je vous le prouve quand vous voulez." Elle avait annoncé ceci en provoquant Albert, le regardant dans les yeux.

Kayla prit les petites dagues que James lui avait rapporté d'un des ses voyages : Et moi, je suis quoi selon toi moussaillon? Faudrait apprendre à contenir tes paroles, ivrogne, idiot, engage toi chez les mousquetaires si tu veux simplement dire des conneries. *James posa sa main sur ses bras qui tenait ses dagues*
_ Calme, il peut être utile quand il fait la cuisine, comment veux-tu qu'il le fasse sans bras? *Amusé par l'esprit rebelles de ces dames* Et puis, j'aime à penser que tu n'as pas envie d'être enfermé toute tes journées à satisfaire nos estomac au fond du bateau?
*Kayla en perdit sa répartie*
_ T'a gagné. *elle blessa ses armes pendant que les garçons faisaient un sourire vainqueur mais soudainement Albert bascula au dessus du bateau pour finir à l'eau, œuvre de James, bien que personne n'ai pu suivre son mouvement*
_ Il ne faut jamais blessé une des dames à bord de ce bâtiment moussaillons, sinon, je pourrai très bien devoir devenir plus méchant, vous avez bien pu vous retenir pour notre dernière invité, rien ne change, si ce n'est que notre nouvelle invitée n'a pas encore de base réelle *Il se tourna ensuite vers Agathe, avec toujours son sourire de bout-en-train aux lèvres* Maintenant, c'est à vous de faire vos preuves, nous allons rester quelques temps à quai, j'ai des visites à faire, et nous devons faire le plein dans nos réserves, essayer de me convaincre que vous valez le coup de nous bagarrer avec quelques moussaillons machos *il n'usait jamais du terme Pirate, il trouvait cela dégradant pour leur profession* Nous avons quelques missions à effectuer pour le compte des Pirates de France et nous avons aussi un trésor à aller chercher avant de revenir aussi à Quai, sachez donc que si nous partons avec vous à bord, ça sera pour un long voyage, il vous faudra bien réfléchir avant de venir. *Il se tourna ensuite vers Kayla* Occupe toi de lui apprendre à se battre, ne laissons pas une dame sans défense face à certains moussaillons trop lourd. *Leur fait à toutes deux à sourire pendant que Kayla se tourner vers Agathe, intrigué par le temps de paroles de James sérieuse, ça n'arrivait jamais quand ils étaient à Quai, même pour leur expliquer la mission, pendant ce temps Albert barboter toujours dans l'eau*


Agathe avait regardé amusée, la scénette qui s'était déroulée sous ses yeux. Si elle avait eu des dagues en sa possession, elle aurait certainement réagit comme Kayla. Bien que les seuls sports "dangereux" qu'elle n'ait jamais pratiqué soit le tir à l'arc et le lancer de javeleau en primaire... Cours d'EPS qui fut très enrichissant où elle faillit transpercer le pied d'un petit camarade qui passait à côté de ses cibles. Ce qui lui valut le surnom d'Agathe la terrible à qui il ne fallait pas chercher des noises. Fière de cette nouvelle réputation, elle n'avoua jamais qu'elle avait simplement mal visé. Quoiqu'il en soit, Agathe était bien décidée à montrer de quoi elle était capable, et si elle restait longtemps dans ce rêve, l'ambiance sur ce bateau pirate allait changer quelque peu. James avait ce petit côté autoritaire qui sied à tout capitaine qui l'agaçait légèrement car il réveillait ses instincts de féministe engagée. Elle prouverait qu'elle était capable de tout, du pire comme du meilleure. Ce monde la stimulait bien plus que le Paris du 21eme siècle, et elle espérait honnêtement que son réveil ne sonnerait pas avant longtemps pour qu'elle profite encore, ne serait ce que quelques instants, des délires exquis de son inconscient. Alors qu'elle s'était perdu un instant dans ses pensées, un "plouf" l'en sortit immédiatement. Etait ce ce capitaine pirate qui avait envoyé par dessus bord son fidèle cuistot? Si cela était le cas, il devait être redoutable en plein combat car Agathe n'avait pas pu suivre son mouvement à l'oeil nu. Un gloussement s'était échappé de ses lèvres en voyant Albert sous l'eau, remonter, brassant et s'égosillant en vain. Personne ne l'aidait, bien au contraire, les autres membres de l'équipage n'avaient pas la moindre envie de défier l'autorité du capitaine et ils se délectaient de la vision ridicule que leur procurait Albert. " Il l'a bien mérité, ça lui rafraichira les idées. " Avait soufflé Agathe affublée d'un sourire malicieux. Elle avait écouté sagement James puis hoché la tête: " Très bien s'il faut seulement que je montre de quoi je suis capable ça ne devrait pas être très compliqué. *elle s'était légèrement rapproché du beau pirate* Donc vous vous absentez? Vous ne voulez pas voir tout de suite mes progrès au combat? *Elle sourit de plus belle et tapota le torse de James de son index, du défi dans le regard* Sachez que si je reste c'est de mon plein gré et que je n'ai pas besoin de votre protection contre vos matelots assoiffés de sexe. Est ce clair? Je peux très bien me défendre toute seule." Finit elle. Elle se retourna, adressa un sourire franc à Kayla et voulut bien commencer l'entrainement: " Mais ce n'est pas de refus de revoir les bases de combat, si tu le veux bien Kayla..." Agathe se faisait plus douce avec les femmes, d'elles au moins elle n'avait rien à craindre. Elle était toujours un peu méfiante à l'égard des hommes, à force d'avoir connu désillusions sur désillusions. C'est ainsi que plusieurs heures, sembla t il à Agathe, passèrent. La plupart des pirates s'étaient réunis en cercle pour regarder ce beau spectacle qu'offraient les filles. Elle se battaient au corps à corps, Agathe faisant de son mieux pour mémoriser les pas de Kayla. Elle avait beaucoup de force pour une femme mais elle n'avait jamais appris à se battre correctement, alors évidemment Kayla la mettait à plat ventre à tous es coups. Mais sa professeure de combat était loin de se moquer d'elle, au contraire, dès qu'Agathe faisait des progrès elle la félicitait et l'aidait à réitérer ses progrès. Lors du dernier combat, alors que le soleil s'était couché depuis longtemps et que les jeunes femmes se battaient à la lueur des lampes à huile et sous la clameur des matelots qui encourageaient Kayla, James réapparut. Agathe était trop absorbée par son corps à corps pour l'avoir remarqué. Elle essaya en dernier recours une technique de self défense qu'elle avait appris d'un de ses amis au lycée. 1) On écrase le pied de l'adversaire quand il croit nous étrangler. 2) On lui donne un bon coup de coupe dans les côtes ou dans la poitrine si c'est une femme. et 3) deuxième coup de coude vers la mâchoire pour se défaire de son emprise. Kayla esquiva le 3eme coup avec grâce mais le plus important était qu'Agathe avait réussi à se défendre. Elle apprenait vite. Tandis qu'elle épongeait la sueur de son front elle butta contre James et se contenta de constater d'un ton serein: Tiens vous êtes rentré de votre petite fête.

James, une fois revenue devant Agathe eu un petit rire, il ne l'aurait avoué pour rien au monde mais en réalité, il avait passé une partie de l'après-midi à regarder les progrès d'Agathe et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle l'avait surpris, mais dans le bon sens.
_ Il semblerait effectivement, ma Dame. Je vous que vous avez fait beaucoup de progrès et qu'une après-midi avec Kayla vous a été très utile, elle m'a aussi appris quelques unes de ses bottes, c'est une bonne professeur, en attendant. *sort un sac venu de nul part* Voici pour vous une toilette qui vous siéra mieux que celle que vous portez à l'instant, j'ai acheté tout le nécessaire, oui vous avez bien entendu acheter. *Sourit malicieusement à ce souvenir, il avait eu une bonne réduction grâce au fait que la vendeuse était une amie très proche de lui mais elle n'avait pas besoin de le savoir* Corset, 2 robes avec deux chemises, robe de chambre, pantalon (dans le sens sous-vêtements, si je me trompe pas, c'était des pantalons qu'ils portaient à cette époque), brosse et tout les produits de beauté qui sied à une Dame. Vous pourrez vous promener sans risque dehors, et peut-être même visité un peu Paris avant que nous ne partions. En tout cas, merci Kayla.
*Celle ci avait écouté en silence son Capitaine, assez étonné de ses paroles mais elle lui fit un sourire malicieux*
_ De rien mon Capitaine.
_ Une remarque à faire?
_ Oui, j'aimerai m'occuper de sa formation dans les sports de combats avec armes. *Demanda Kayla en faisant un clin d’œil à Agathe*
_ Ah oui, les sports de combats à arme blanche. *il sortit un deuxième sac mais cette fois, enroulé par un cordon, il déroula celui-ci et s'étala devant eux toute une armurerie, 2 couteaux de chasse, un couteau à cran, un mousqueton, deux dagues recourbés, une dague que l'on pouvait cacher dans sa manche, et une dague de poitrine* Voici les armes qui pourrait vous être utile, une amie à moi qui ne les utilisent plus à accepter de me les donner pour vous.
*Kayla était excitée devant autant de possibilités de combat*
_ Ah, c'est ELLE n'est-ce pas? *Le Capitaine hocha la tête*
_ Exact, maintenant mesdemoiselles, j'espère qu'il n'y a eu aucun problème, vous reprendrez demain, il est plus que temps de se restaurer un peu et Ma Dame *se tourne vers Agathe* Vous partagerez votre Cabine avec Kayla si cela ne vous gêne guère?
*Kayla eu un petit sourire et murmura à l'oreille d'Agathe*
_ Eh bien, cela n'arrive que peu souvent que le Capitaine se déplace autant pour ses matelots.
*James haussa un sourcil, mais Kayla secoua la tête, il soupira et dit*
_ Demain, à l'aube, j'ai besoin que tous les Moussaillons soient réveillés, j'ai été en réunion avec les autres Capitaines aujourd'hui, on a des problèmes.
_ De quel genre, Cap'taine? *Demanda Kayla en fronçant les sourcils*
_ Du genre les mousquetaires ont capturés tout un équipage de moussaillons.
_ Yes, va y avoir de l'action. *voit James froncer les sourcils* Dés'lé mon Cap'taine.


Agathe n'avait pu s'empêcher de sourire en entendant les compliments que James lui avait fait sur ses progrès si rapides. Elle s'était donnée à fond. Qu'est ce que ce rêve faisait réel... C'était à peine croyable qu'elle soit si essoufflée en rêve. Quand James déplia toutes les affaires qu'il lui avait acheté, elle écarquilla les yeux et ne comprit pas la moitié des vêtements qu'il y avait sous son nez. Serait elle vraiment obligée de porter cela pour ne pas se faire violer? Elle était pourtant à l'aise dans son jean et son top... En même temps la plus proche machine à laver serait inventée dans quelques siècles alors autant renouveler sa garde robe se dit elle avec peu de conviction. Kayla du remarquer son oeil méfiant à l'égard des énormes robes de tafta rouge et bleu mais elle n'en dit rien. Elle se proposa même pour être son professeur de combat à l'arme blanche! Agathe lui prit les mains, reconnaissante: Merci Kayla! Sans toi je ne ferais pas long feu on dirait." Elle finit sa phrase d'un joli rire cristallin puis fit moins la maligne devant tout l'attirail de combat qu'avait déplié James sur la table. Cela avait l'air d'être du sérieux pour les pirates le combat... Une question de survie, tandis que pour elle cela avait seulement été un défi de plus pour prouver qu'elle était forte et rabattre le caquais des matelots qui la sifflaient. A ce moment là Agathe ressentit le gouffre des époques et des mentalités qui allaient avec. Elle ne serait sûrement pas capable de tuer. Son silence en dit long, mais elle essaya de ne pas se montrer complètement démoralisée face aux objets tranchants. Agathe avait levé un sourcil en entendant qu'ils appartenaient auparavant à une femme visiblement très célèbre. Elle avait échangé un regard interrogateur avec James, qui avait l'air de bien la connaitre. Un pirate comme lui devait avoir plus d'une femme à chaque port. Rien qu'à cette pensée elle fut quelque peu en colère sans savoir pourquoi et laissa échapper une remarque cinglante: Qui est cette femme au juste? Non que ça m'intéresse mais je ne voudrais pas attraper une maladie vénérienne juste à cause d'une coupure sur des objets douteux..." Elle croisa les bras et Kayla insinua que le capitaine était aux petits soins pour elle. Agathe pensa que c'était tout à fait normal puisqu'elle était en train de dormir et que dans son rêve elle était toujours le personnage principal. Elle haussa les épaules à la réflexion de James: Je partagerais la cabine de Kayla avec plaisir si je ne la dérange pas. *échange un regard avec elle et lui sourit* Si ça avait été un autre capitaine, il m'aurait proposé de partager sa cabine, quel gentleman vous faîtes. *Elle sourit à nouveau puis s'étira avant de prendre tous les nouveaux vêtements sous le bras* Je vous les rembourserais, il n'y a pas de raison que je me fasse entretenir... Capitaine." Et ceci dit, elle s'éclipsa après qu'on lui ait indiqué où se trouvait la cabine de Kayla. Elle se perdit trois fois dont une fois où elle tomba nez à nez avec un matelot déjà ivre qui pissait dans un pot de chambre. Agathe avait rougi et avait couru au loin, laissant échapper un des nombreux couteaux qu'on lui avait donné au passage. Par miracle elle arriva enfin dans la bonne cabine et s'écroula de fatigue dans le hamac de libre. Ce fut la première fois depuis des mois qu'Agathe s'endormit comme une masse. Elle avait vécu beaucoup d'émotions aujourd'hui, elle n'avait pas regardé la télé ou l'écran d'ordinateur pour la tenir éveillée, aucun café et elle s'était dépensée... Une vraie vie de l'ancien temps. Ses rêves furent agités cette nuit, Kayla du même l'empêcher de tomber de son hamac tellement elle bougeait dans son sommeil.
Le lendemain, elle se réveilla en sursaut et resta cinq bonnes minutes à fixer les murs de la cabine, se demandant où elle pouvait bien se trouver. Puis tout lui revint en mémoire et elle commença à s'angoisser et à parler toute seule: Un rêve qui dure deux jours... Je n'en ai jamais eu d'aussi longs... ça comment à devenir chelou cette histoire..." Elle porta sa main à sa bouche et commença à se ronger les ongles comme à son habitude.
De nombreux bruits dans le bateau témoignaient du nombre impressionnants de membres à bord. On entendait des bruits de pas, des cris, des marchands sur le port, des marchandises aller et venir entre le quai et les cales de la goellette. Agathe eut enfin le courage de se lever. Premier constat: il n'y avait aucun miroir. Heureusement qu'elle avait emporté son sac à main avec elle... Elle se prépara comme elle put mais chuta à de nombreuses reprises en essayant d'enfiler la belle robe bleue. On l'entendait jurer jusque sur le pont: Mais c'est pas vrai cette saloperie de... Tu vas te fermer oui?? Aah connerie de corset! *Le corset se dénoua et parti à l'autre bout de la pièce. Agathe le piétina de colère* J'abandonne!"
Lorsqu'elle monta sur le pont elle ne portait qu'un pantalon blanc qui faisait office de sous vêtement aux jeunes femmes de bonne famille et une chemise d'homme. Cela fit jaser dès qu'on la vit.

James eu un petit sourire en voyant les réactions d'Agathe mais il ne dit rien : Je vous souhaite une bonne nuit mesdames, et sachez ma Dame, que je suis peut-être un navigant un poil sous la loi, mais je n'en reste pas moins un gentleman. *leur fait un baise-main avant de filer à la cabine du Capitaine*
James passa la nuit sans problème particulier, il fut levé avant les autres et fit le tour du bâtiment, il ne vit aucun problème particulier mais il ramassa une des dagues au sol, fronçant les sourcils en reconnaissant celle qu'il avait passé à Agathe, il ne lui avait d'ailleurs pas dit à qui appartenait cette dague mais il tenait pas à lui expliquer cette longue histoire, c'était à sa très chère amie de le faire, pas à lui.
Une fois qu'il eu fait le tour du bâtiment, il bougea un caisse pour la mettre sur le côté et s'y installer, il avait besoin de faire le point sur les réserves, le stock d'armes... La plupart des personnes imaginaient qu'il se cantonnait à être juste Monsieur je donne des ordres, mais en réalité, il était l'un des Capitaine les plus soigneux et proche de ses moussaillons qui existaient à travers les mers.
Son attention se porta sur le lever de soleil qu'il observa sans dire un mot, Kayla le rejoignit à ce moment-là, tout comme Spike, le petit enfant, mais personne ne parla, c'était leur moment à eux, un moment de silence comme il n'en trouvait guère dans leur vie.
Puis finalement, une fois le soleil levé, les pirates commencèrent à arriver alors James leur parla des actions des mousquetaires, des moussaillons qui avaient été enlevé et des actions qu'ils allaient devoir mené contre eux, mais ce n'était pas dans l'immédiat, il dit qu'ils pouvaient maintenant compté sur SON aide, tous les matelots comprirent et eurent un sourire de soulagement.
Une fois chacun retourné à son poste, James retourna à sa caisse continuant de faire des comptes, il releva la tête en entendant Agathe, Kayla à ses côtés : Tiens, voilà notre drôle de Dame de retour, bien dormi?
Kayla à ses côtés fit un petit sourire à Agathe, à côté d'elle, une assiette de victuailles pour Agathe.


Agathe aperçu le capitaine et la femme pirate attablés, il ne restait plus qu'une corbeille de fruits entièrement pleine, ce qui laissa deviner que la voyageuse du temps avait fait la grasse matinée sans s'en rendre compte. Elle passa devant deux matelots âgés respectivement d'une vingtaine et d'une quinzaine d'années. Il matèrent sans retenue Agathe de dos, sa silhouette était parfaitement dessinée dans le pantalon blanc qu'elle avait enfilé ce matin. Une fois assise près de Kayla à qui elle rendit un faible sourire, elle posa ses coudes sur la table et répondit à James en haussant les épaules: Moui... * ce qui voulait dire affreusement mal. Je ne vois pas pourquoi je suis encore coincée dans mon rêve, je devrais déjà être en chemin pour la fac à cette heure ci.*
Kayla fit une petite remarque qui insinua qu'Agathe avait eu le sommeil agité. Agathe voulut changer de sujet et annonça de but en blanc: "Je ne sais pas comment les femmes d'aujourd'hui font pour enfiler un corset ou ces robes interminables mais ce n'est pas pour moi... *elle regarda franchement dans les yeux James* Je suis consciente de vos efforts pour m'avoir trouvé des tenues féminines discrètes, vous me voyez désolée de ne point les porter... *Puis elle parla plus vite, avec son air de miss-je-sais-tout qu'elle arborait habituellement à la fac* Mais vous savez c'est dangereux pour la santé de porter des sous vêtements aussi serrés! On ne vous l'a jamais appris? ça déforme les côtes et ça vous donne des difficultés respiratoires... Je l'ai vu sur des radios... des poumons"
James haussa un sourcil. Agathe s'était un peu trop emballée et s'était mise à utiliser un langage typiquement du 21eme siècle. Elle s'éclaircit la gorge l'air de rien et croqua dans un morceau de raisin pour changer de sujet. Kayla s'était marrée et un matelot avait sifflé Agathe: "Ma jolie ça c'est une tenue sexy! Si toutes les femmes pouvaient se trimbaler en sous vêtements aussi naturellement ce serait le paradis sur ter...." Mais un regard dissuasif du capitaine le fit taire sur le champs. Agathe fixa son pantalon puis rougit en comprenant qu'il s'agissait d'un sous vêtement: C'est pas vrai..." souffla t elle. Elle prit une profonde inspiration avant de faire comme si cela ne lui importait pas le moins du monde. Elle était passée maître dans l'art de cacher ses sentiments de honte et de gêne. Elle passait son temps à garder un visage impassible chez elle... Dans le train, dans la rue, dans le bus,... A éviter les regards des inconnus, ne trop fixer le prof en cours, ne dire qu'un bref bonjour la tête baissée, en croisant ses voisins le matin... Après tout tant pis! Elle n'avait aucune intention de porter ces grosses robes du 17eme siècle qui vous empêchait de courir et vous tenait bien trop chaud. "Vous avez parlé de mousquetaires hier soir? Je suppose que des pirates comme vous n'êtes pas trop ami avec les forces de l'ordre". Elle avait sourit sur sa dernière phrase, ne se rendant pas compte que le mot pirate était quelque peu désobligeant pour James. Selon elle c'était un compliment qui lui rappelait le beau visage de Johnny Depp.

James qui était penché sur la carte des mers découvertes au 17e releva la tête au bruit que ses matelots faisaient, haussant un sourcil à la vue de cette chère Agathe en sous-bêtement, quand Agathe revient et parla de ses vêtures qui étaient trop étrange pour elle, il échangea un regard avec Kayla, se disant silencieusement que ces deux-là devraient faire les magasins ensemble pour trouver les vêtures qui iraient à Agathe. En attendant, il l'écouta simplement discourir en haussant un sourcil :
_ Vous avez un langage peut commun ma chère, en attendant Kayla vous aidera pour vos vêtures. *Il jeta ensuite un regard dissuasif à ses matelots, leur disant silencieusement de reprendre leur travail s'ils ne voulaient pas en subir le double*
_ Je suis d'accord pour cette idée, et ça me permettra de m'échapper un peu, tu verras, une fois sur la mer que vivre entouré d'hommes peut-être vite épuisant et énervant. *James haussa un sourcil* Cette phrase s'applique aussi à vous Capitaine. *James éclata de rire, surprenant surement les autres, il venait de se faire dénigrer par une femme et en riait, c'était peu commun à cette époque.*
*Une fois qu'il vit que tous ses matelots c'était remis au travail, il reconcentra toute son attention vers Agathe*
_ Il est vrai ma chère que nous ne sommes pas vraiment ami avec toutes ses épées fines qui ne peuvent pas toucher leur cible, mais ce n'est pas une raison pour être ainsi désobligeante.
_ James! Capitaine! *Spike, l'enfant courait vers eux*
_ Spike?
_ Capitaine, Capitaine, Karl il m'a apprit une botte secrète hier, il a dit qu'avec ça, j'arriverai surement à te battre, il a dit que lui y arrivait. *Dit Spike en sautillant*
_ Vraiment? *Dit malicieusement James en regardant Karl qui déglutit dangereusement* Montre moi donc ce que tu sais faire moussaillon.
_ Oh oui, oui, oui.
* Les matelots se poussèrent et Spike et James commencèrent un combat où il n'y avait pas vraiment de règles, on pouvait se servir de toutes les ruses possibles pour gagner, mais tout le monde voyait que si Spike était concentré et sérieux, James était plutôt blagueur et lascif. James corrigeait toutes les petites erreurs de Spike avec attention, mais ne se montra ni brusque, ni énervé, encourageant l'enfant et lui permettant de ne pas se lasser de tout cela. Mine de rien, James était un bon pédagogue avec ses moussaillons.*
*Kayla avait vu l'étonnement d'Agathe aux actions de James et elle lui parla après un petit temps de silence où elles purent toutes deux observés le combat*
_ Le Cap'taine n'aime pas qu'on soit appelé Pirate, c'est utilisé dans un terme très dégradant par les mousquetaires, il préfère dire que nous sommes ses moussaillons. *Elle haussa les épaules* C'est un truc du Cap'taine, faudra t'y habituer.


code by Ségo Soyana


Dernière édition par Tess le Mer 19 Juin - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]   Lun 10 Juin - 13:33

Agathe jeta un regard surpris à Kayla: " Vraiment? Je ne voulais pas vous insulter je suis désolée... Pour moi "pirate" ça a plus une connotation positive tu sais. * Elle continua de parler, les yeux pétillants de rêves* Les pirates sont des gens qui vivent selon leurs propres règles, libres et suivant un code d'honneur... Franchement c'est ça la vraie vie! *Elle échangea à nouveau un regard avec Kayla et elles échangèrent un rire complice. Agathe observa un instant le capitaine durant sa joute avec le petit* Cet enfant ce débrouille mieux que moi on dirait... Est ce que quand vous avez recruté votre équipage la condition était que vous soyez tous de fines lames? *Elle esquissa un sourire puis son regard se perdit sur James. Quand il eut finit et qu'il se tourna vers elle, Agathe détourna très rapidement les yeux, comme s'il ne s'était rien passé et qu'elle avait regardé les quais pendant tout ce temps. Elle dit une phrase au second degré, comme elle en avait l'habitude pour cacher ses émotions.* Un jour prochain ce gosse va vous battre à plates coutures capitaine."
On entendit un brouhaha sur la terre ferme. Agathe eut à peine le temps d'articuler le "que" de "que se passe t il" quand soudain une vague grise et bleue arriva à toute vitesse sur les quais. L'uniforme des mousquetaires! Ils avaient eu une information comme quoi le capitaine avait été repéré à quai avec une jeune femme remarquable vu ses goûts vestimentaires. Ils étaient immanquable dans le port.
Un moussaillon hurla: Un guet-apens!! Tous à vos épées! On va pourfendre ces connards de mousquetaires!"
S'ensuivit un grand tumulte où les pirates coururent tous vers la garde du roi. Agathe fut poussée dans tous les sens, ne sachant où aller ni que faire. James lui lança un conseil avisé avant de se jeter dans la bataille. Des bruits métalliques d'épées se faisaient entendre de toute part. Et puis très vite une odeur acre brûla sa gorge... L'odeur du sang qu'elle n'avait encore jamais sentie. Quelques mousquetaires avaient réussi à grimper à bord du bateau et l'un se dirigea droit vers Agathe. Elle ramassa une épée à terre et la brandit d'une main tremblante. Qu'allait elle faire de cela? Transpercer ce pauvre homme? Elle tremblait de plus en plus : "Je veux me réveiller là... Maintenant... Maintenant!" Elle hurla lorsque l'homme se jeta sur elle. Agathe eut un réflexe de la main en repoussant le mousquet de son adversaire qui ricocha. Le bras d'Agathe saignait abondamment et une douleur atroce parcourait son bras. Les larmes lui étaient venues aux yeux sans qu'elle s'en rende compte. Elle était vraisemblablement en état de choc. Elle grelottait toujours: " Mais qu'est ce qui m'arrive? Pourquoi je ressens cette douleur alors que je rêve?... *Et pour la première fois depuis son arrivée au 17eme, elle comprit. Ses yeux s'écarquillèrent, les larmes coulant de plus belle sur ses joues* Ce... C'est réel. Tout ça n'est pas un rêve..."

James eu un petit sourire à la remarque d'Agathe et dit : Il y a encore du boulot, mais il y arrivera. *Parle de Spike avant de remarquer l'agitation et de s'éloigner des femmes, courant au devant du bateau, plissant les yeux et criant : Mousquetaire. *il se saisit de son épée et vérifia que ses autres lames étaient toujours sur lui. Il alla rejoindre les filles leur expliquant la situation, et leur donnant des conseils sur comment réagissait les mousquetaires* Maintenant, on y va moussaillon !
Il commença à se battre, regrettant déjà que tout l'équipage ne soit pas là, certain étant à quai pour acheter des ressources, il espéra que ces... mousquetaires ne leurs avaient pas fait de mal, sinon, au diable les civilités. Il voyait bien que tout ses moussaillons, comme lui, retenait leur coup pour ne pas avoir un procès pour meurtre et un autre avis de recherche sur les fesses. Il assomma proprement quelques mousquetaires, en blessant gravement d'autres, il remarqua Kayla à côté de lui :
_ Où est Miss Agathe? *se bat aux côtés de Kayla, ne faisant cas du fait qu'elle était une femme, Kayla prenait souvent l'avantage sur les apprioris des soldats du roi, même si, sans cela, elle était toujours une fine lame.*
_ Resté sur le bâtiment, mon Cap'taine. *à peine essoufflé tous les deux, il se concentrèrent sur leur combat, faisant un à un tomber tout leur ennemis, soudain un moussaillon leva le bras vers la coque du bâtiment*
_ Y en a qui monte. Faut pas les laisser monter.
James échangea un regard avec Kayla, Agathe était en haut, seule, avec des mousquetaires qui la prenait pour une pirate, ils devaient de dépêcher.
Ils coururent vers la coque, montant rapidement dans le bâtiment pour voir Agathe, en pleurs devant des soldats qui la retenait visiblement. Ils s'avancèrent rapidement mais silencieusement, ce qui ne fut plus le cas quand ils virent Agathe blessé.
James assomma deux mousquetaires, Kayla se chargeant des deux autres, il alla vers Agathe.
_ Ma Dame? Est-ce que tout va bien? *Bande rapidement la plaie d'Agathe, heureusement peu profonde pendant que Kayla assurait leurs arrières.*


Agathe ne se rendit pas tout de suite compte que James était revenu à ses côtés. Elle s'était laissée bander le bras, les yeux dans le vague. Elle n'arrivait pas à reprendre conscience, c'était un trop gros choc pour elle. Tout ce sang... Le 17eme siècle, les pirates,... Tout ça existait bel et bien et cela se trouvait juste devant ses yeux. Qu'allait devenir sa famille? Ses parents avaient du tout de suite aller au commissariat en ne la voyant pas rentrer. Et ses amis s'inquiétaient ils pour elle? Elle eut le souffle coupé en imaginant que les ragots allaient aller bon train si de mauvaises langues inventaient n'importe quoi pour expliquer sa disparition. Et son petit ami... Allait il vraiment être triste pendant bien longtemps? Elle en doutait. Sa relation avec lui était si superficielle...
"...tout va bien?"
Agathe releva ses yeux noisettes ruisselants vers James. Sa voix l'avait rappelée à la raison. Elle porta sa main droite à sa plaie et grimaça. Elle répondit le plus honnêtement du monde, au milieu de cette agitation au capitaine: "Je ne sais pas...."
James eut l'air de comprendre les sentiments d'Agathe, il devait sûrement se dire que c'était l'effet de la bataille qui l'avait fait pleurer. Mais ce n'était que la goutte d'eau, il était bien loin de s'imaginer que la jeune femme qu'il avait devant ses yeux venait du futur et se sentait vraiment mal d'être dans un autre monde que le sien. Le mousquetaire qui s'était fait assommer par James grogna en se levant, Agathe était dos à lui. Le mousquetaire en profita pour lancer de toutes ses forces un coutelas dans le dos d'Agathe. James la prit dans ses bras et pivota très rapidement, ce qui lui sauva la vie. Agathe n'avait même pas eu le temps de crier. James voulut s'éloigner un peu d'Agathe mais celle ci s’agrippa au capitaine d'un air apeuré. Elle ne savait pas comment réagir mais tout ce qu'elle savait c'était qu'elle serait encore plus perdue sans lui. Son bras lui faisait mal et sa vue se troublait. Agathe essayait de prendre sur elle mais ce fut trop dur. Elle s'évanouit dans les bras de James, laissant les fracas d'épée et les hurlements derrière elle.
Les prochaines heures passèrent très rapidement pour Agathe. Elle n'ouvrit les yeux que deux fois, se demandant où elle était. La première fois James semblait parler à ses hommes. La deuxième fois il n'y avait plus que Kayla à son chevet.
Agathe se réveilla un jour plus tard, brulante de fièvre. Elle se frotta les yeux et sa compresse sur le front glissa. Elle dit d'une voix endormie: Oh quel rêve affreux... Il avait bien commencé et on a été attaqués... Je n'arrivais plus à me réveiller. Arnaud tu peux me passer mon portable s'il te plait? Je voudrais savoir quelle heure il est. *Elle n'avait pas encore ouvert les yeux, pensant qu'elle était réveillée et que son petit ami se trouvait à côté d'elle*

James regarda Agathe tombé dans les pommes, il la prit dans ses bras, maintenant que le combat était fini, il parla à ses hommes pour essayer de savoir s'il y avait des pertes ou même des blessés, Spike surveillait Agathe.
Ensuite, il la conduisit à sa cabine, il devait passer la soirée avec les autres Capitaines pour parler de ce qui se passait et de ce qui se passerait en représailles.
Une fois la délibération suspendu, il rejoignit sa cabine, prenant la relève de Kayla. Il s'adossa au fauteuil et attendit le réveil d'Agathe, quand celle-ci fut réveillé, il haussa un sourcil en entendant des noms qu'il ne comprenait pas, il parla lentement et distinctement : Je ne sais pas qui est cet hommes, mais en tout cas, nous n'avons pas de... portable ici?


Agathe ouvrit les yeux précipitamment et se redressa en un éclair. Elle avait fait un geste trop brusque après sa nuit de fièvre, elle eut le tournis: Oh ma tête... et mon bras... Je ne sais pas ce qui me fait le plus mal.. *Elle tourna lentement la tête vers James* C'est pas vrai je ne rêvais pas c'est ça?

James s'assit sur le lit, en face d'Agathe : Vous avez été rudement blessé, et vous avez maintenant de la fièvre. *lui fait un petit sourire réconfortant* Je ne sais pas ce à quoi vous pensez, mais nous sommes bien dans la vie réel...

Le visage d'Agathe s'assombrit à la dernière phrase de James. Elle se prit la tête entre les mains et tira ses cheveux en arrière comme à chaque fois qu'elle était stressée. Elle souffla: J'ai.. dormi longtemps? Et les mousquetaires, on les a battu?

James posa sa main sur l'épaules d'Agathe : On les as battus oui, mais tu ne devrais pas t'inquiéter de ça. *la force à se recoucher* Et puis, tu as dormi pendant un peu plus d'une lune si je ne me trompe pas, rien de plus que la normal, et ça a augmenté encore plus ta fièvre.

Agathe résista un peu puis se rallongea sous la force de James. Elle fit une moue enfantine de la fille qui ne voulait pas s'endormir. Elle garda ses yeux noisettes fixés sur James: Tant mieux alors. Je n'aurais pas supporté qu'un membre de l'équipage soit encore blessé... Enfin ils sont bien plus doués que moi. Je ne vous... te cause que du souci. Tu peux m'envoyer par dessus bord si je prends trop ton temps tu sais. *Elle sourit, toute palote*

James posa une main sur le front d'Agathe, fronçant les sourcils, il alla derrière la porte parler au matelot pour lui dire de faire venir un médecin avant de revenir s'asseoir à côté d'Agathe : j'ai pour principe de ne jamais faire de mal à une femme, et puis, cette femme pourrait devenir très dangereuse pour ma place de capitaine, surtout maintenant qu'elle va s'associer à Kayla qui t'adore. *plaisante en souriant*

Agathe sentit qu'elle avait la bouche pâteuse. Elle tendit son bras vers la cruche remplie d'eau. James voulut la servir mais la jeune femme fit la difficile et se servit lentement: J'ai juste un petit rhume je ne suis pas devenue porcelaine capitaine... *Elle but son verre d'une traite, jouant les dures. Elle se sentait en réalité assez faible mais elle ne l'avouerait pour rien au monde.* Je suppose qu'ils n'ont pas d'antibiotiques ici.. *murmura t elle à elle même. Puis elle sourit* Elle est vraiment incroyable Kayla... Elle ressemble beaucoup à l'héroïne de mon roman préféré quand j'étais petite. C'était une femme pirate qui n'avait peur de rien. *Elle esquissa à nouveau un sourire*

James fronça les sourcils au terme pirate, mais vu son état, il ne la reprit pas.
Il parla : Je pense que si, vous êtes un peu plus faible pour un petit moment, surtout cloué dans ce lit. Et non, nous n'avons rien pour soigner les fièvres à part quelques herbes si c'est ce dont vous parler. Vous avez vécu dans un drôle de monde en tout cas. *hausse un sourcil, encore surpris par toutes les paroles étranges que disait Agathe*


La fièvre montait un peu à la tête d'Agathe. Elle approcha son visage de James et fit un sourire énigmatique: Et si je vous disais que j'emploie des mots étranges parce que je viens du futur... Vous me prendrez pour une folle?

James posa ses mains sur les épaules d'Agathe : pour une folle, non, pas avec tout ce que vous connaissez et disait mais en même temps, vous êtes ...
*Le docteur arriva, avec sa petite malette pleine d'herbe*
_ Alors qui est mon patient?
*James sans un mot, montra Agathe de la tête*


Agathe haussa un sourcil et se contenta de rester calmement dans son lit, attendant le diagnosique du médecin. Elle aurait bien aimé savoir ce que pensait James, si au moins ele avait peu partager son secret avec quelqu'un sans qu'on la jette dans un asile d'aliénés ça l'aurait soulagé. Le médecin l'osculta sans la faire se déshabiller. Il tata de nombreuses fois son poignet ce qui la crispa un peu. Elle se rappela se ses cours d'histoire géo et des documentaires affreux qu'elle avait vu sur l'état déplorable de la médecine jusqu'au 19eme siècle en France.
Agathe esquissa un sourire: C'est grave docteur? Parce que vous semblez être focalisé sur mon poignet...
Le médecin ne se démonta pas et dit d'un ton professionnel: Il faut vous faire au moins deux bonnes saignées pour que vous expiriez toutes les mauvaises toxines et le mal qui est en vous.
Agathe enleva brusquement sa main et recula en arrière dans son lit: Jamais! Vous voulez me tuez ou quoi? Tout le monde sait très bien que taillader les veines de quelqu'un ça ne fait que l'affaiblir! *Elle jeta un regard désespéré à James*

James posa sa main sur l'épaule d'Agathe, il regarda étrangement Agathe mais comprit que c'était surement cette histoire de futur qui la choquait la dedans, il parla au médecin : Est-ce que vous pourriez nous laisser seul un petit moment s'il vous plait?
*La médecin hocha la tête avec un sourire compréhensif, il devait surement les penser fiancé, en tout cas, il partit, c'est tout ce qui importait pour James, il se tourna vers Agathe* Que se passe-t-il?


Agathe mit sa main sur celle de James: Crois moi j'ai quelques connaissances en médecine et ... ce ne sont pas des saignées ou des sangsues qui vont m'aider. Tu me crois?

James regarda pendant un long moment Agathe dans les yeux, cherchant à savoir si c'était la fièvre qui la faisait délirer ou si elle pensait vraiment ce qu'elle disait, il avoua après quelques temps de pause : Aussi étonnant que cela puisse être... Oui, je te crois. *passe au tutoiement, ce qu'il ne faisait jamais d'habitude.*

Agathe lacha la main de James, rassurée. Elle sentait qu'elle pouvait lui faire confiance. Elle examina les bocaux plein d'herbe qu'avait laissé le médecin. Elle les ouvrit un à un pour les sentir: Hm... *Grimace* oh dégueu. Ah ça par contre il faudrait m'en faire une infusion. *Elle tira les bocaux* ça devrait faire baisser ma fièvre... Heureusement que ma mère était adepte de l'auto médication... *Elle se rallongea sur le côté* Tu peux congédier le médecin s'il te plait?

James la regarda faire en haussant un sourcil ; Sur que ce mélange fonctionnera? *au hochement de tête positif d'Agathe, il prit les bocaux et alla jusqu'à la porte, il parla rapidement au médecin qui parti on ne sait comment avec un sourire aux lèvrs, non-payé et non-écouté pourtant, il confia à Kayla le mélange, lui parlant de l'idée d'Agathe avant de rejoindre celle-ci* Il semblerait que le congédié soit dans mes cordes. *s'asseoit sur la chaise à côté du lit.*

Agathe avait brièvement fermé les yeux au contact du doux oreiller frais sur sa joue brûlante. Elle avait les pommettes roses comme si elle rougissait en permanence. Lorsque James revint elle sourit: Je vois ça. *Spike entra avec un bol de l'infusion d'herbes choisies par Agathe* Elle se redressa pour la boire jusqu'à la dernière goutte: Hm c'est aussi amer que dans mon souvenir ça doit être bon signe...

James haussa un sourcil : Drôle de bon signe tout de même. *ébouriffe les cheveux de Spike* En tout cas, merci moussaillon pour ton aide. *le gamin rougit pendant que James avait un petit sourire tendre, Spike alla s'installer à côté d'Agathe lui prenant la main* Vous allez mieux Madame? je peux en faire un autre bol sinon.

Agathe sourit et serra la main de l'enfant: Oui merci Spike, ça va aller mieux très vite. Il ne vaut mieux pas dépasser les doses prescrites. J'ai quelques notions de pharmaci...De médecine. *elle essayait d'adapter son vocabulaire aux gens de l'époque mais c'était assez dur et pénible de mesurer ses mots. Comment trouverait elle un moyen pour rentrer chez elle si elle ne savait même pas comment elle était atterrie ici?* Ne t'inquiète pas *Elle sourit à nouveau et s'allongea. Échangeant un regard avec James* Vous allez rester à mon chevet si je fais des cauchemars? *Elle le taquinait, se demandant pourquoi il était aussi prévenant*

Spike serra la main d'Agathe : Tant mieux alors Madame, je dois vous laisser, on a besoin de mon aide. *court vers la sortie et James cria* Pas le droit de courir dans le bâtiment, tu vas te blesser un jour toi.
*Se tourne ensuite vers Agathe avec un petit sourire* Pourquoi pas, après tout, vous avez pris mon lit et je dois bien dormir quelques parts, autant vous veiller en même temps. *Malicieux et souriant tout le long de sa phrase*


Agathe se mit à regarder autour d'elle. Elle se sentit gênée d'avoir plaisanté et dit d'une petite voix: Je n'avais même pas remarqué que je n'étais pas dans ma cabine... * Elle mit sa main sur son front, essayant de distinguer elle mm si elle avait de la fièvre* Je dois être vraiment malade moi. *Elle tourna son regard vers James* Je peux dormir sur deux chaises, ce n'est pas juste que vous soyez obligé de dormir comme ça... *Elle n'avait pas l'habitude qu'on s'occupe d'elle*

James haussa les épaules puis la regarda sérieusement : Vous êtes fiévreuse, il est normal que vous ne puissiez pas tout voir. *sourire* Et puis, je ne vois pas pourquoi je vous ferais dormir ailleurs alors que ça risque d’aggraver votre situation et de la faire traîner en longueur. *se penche vers elle avec un petit sourire rieur* Autre chose à savoir, je prends toujours soin de mes moussaillons. *se redresse en la regardant avec sérieux.*

Agathe fut surprise de la gentillesse de James puis esquissa un sourire attendri: Alors comme ça je fais partie de vos moussaillons maintenant... *Elle sentait ses paupières qui se faisaient lourde mais avant que le sommeil ne la prenne, elle s'écarta et ne prit que la moitié du lit. Elle tapota l'espace vide du lit devant elle en signe à James de venir* Alors ne faîtes pas le prude et venez dormir là. Un capitaine se doit d'être reposé pour veiller sur ses matelots. *Elle vit l'air quelque peu choqué de James à cette demande et le coupa* Nous ne sommes pas des bêtes voyons. Je vous fais confiance. *Elle lui tourna le dos* Allez dormez et ne discutez pas.

James ne sut pas comment réagir à la demande d'Agathe, ce n'était pas une chose normal en ce siècle, il s'assit au bout du lit, n'osant pas s'allonger aux côtés d'Agathe : Oui, vous en faites parti, depuis que vous êtes monté à bord, et même avant je pense...

Agathe sourit malicieusement, elle était toujours de dos. Elle savait que sa proposition était inconvenante même pour un pirate du 17eme siècle mais la situation l'amusait. Et puis quelque part ça lui plaisait de partager le même lit que James, il fallait qu'elle soit honnête avec elle même. Elle répondit d'une voix distraite, prête à s'endormir: Vous croyez au destin?

James, adossé contre les oreilles haussa un sourcil : Je crois que tout survient pour une chose, de là à dire que je crois au Destin, il y a encore un pas qu'il faut franchir... *l'observe* Pourquoi donc cette question?

Agathe se tourna vers lui, toujours allongée: Comme ça... J'aime bien parler de tout et n'importe quoi avant de m'endormir. Je me dis que si je suis tombée au 17eme siècle c'est qu'il doit y avoir une bonne raison. Sinon j'aurais continué mes études de droit et... *baille* Je serais devenue une brillante avocate, avec une belle maison, une vie bien réglée et des enfants, un labrador... *Elle marqua une pause* Vous devez trouver ça surprenant que des femmes puissent suivre des études et devenir avocat non? *Elle esquissa un sourire*

James éclata de rire : Je trouve déjà cela étonnant que quelqu'un cherche à devenir avocat, enfin, c'est peut-être parce qu'ici, dans cette époque, personne n'en a besoin, c'est le Roi l'avocat, les avocats sont là pour regarder. *Secoue la tête* Enfin, pour ce que vous avez dit, je ne pense pas que vous auriez pu vous contenter de ça.

Agathe réfléchit, ajustant sa tête sur l'oreiller: Ah oui c'est vrai que l'Etat c'est le roi... Etre avocat ne doit vraiment pas être partie de plaisir ici... Là d'où je viens on aide vraiment à défendre les gens et même si la justice n'est pas toujours équitable on peut se battre à armes égales avec les juges. *Elle sourit puis perdit son sourire à la dernière phrase de James* Pourquoi vous dites ça? *Mais la vraie question était: pourquoi lisait il en elle aussi bien alors qu'ils se connaissaient à peine?*

James eu un petit sourire : Vous avez résumé la France, notre beau pays *un peu amer en parlant* Vous êtes une femme vive, qui aime l'aventure, aider les autres, rêver et se permettre de rêver, discuter avec les autres. Je ne pense pas qu'une vie toute carré soit faite pour vous, ça serait une cage, et on enferme personne dans une cage.

Agathe écarquilla les yeux. C'était elle qu'il venait de résumer en quelques minutes, elle était stupéfaite: Je... *Se reprend* Vous êtes plutôt perspicace... *Elle lui tourna le dos, gênée qu'il l'ait si bien cernée. Deux minutes s'écoulèrent en silence puis Agathe finit par dire* Ne vous en faites pas, plus tard l'injustice cessera et le roi n'existera plus. Bonne nuit capitaine. *Elle tourna un instant la tête* Et allongez vous, ne faites pas l'enfant. J'irais dormir par terre si je constate demain que vous n'avez pas dormi dans votre lit. *Elle reposa sa tête sur l'oreiller, exténuée. Et s'endormit en quelques secondes*

James regarda Agathe, indécis sur la conduite qu'il devait avoir, avant de sourire : Bonne nuit Agathe. *il s'allongea finalement dans le lit et finit par repenser à toute cette soirée, il s'endormit lui aussi sans même s'en rendre compte.*

Agathe avait dormi comme un loir pour la première fois depuis qu'elle avait attéri au 17eme siècle. Elle se sentait très à l'aise sur son oreiller confortable à souhait. Elle poussa un soupir de contentement avant d'ouvrir les yeux et de découvrir sa tête sur le torse de James. Encore endormie, elle ne se rendit pas compte tout de suite de la situation. James ouvrit à son tour les yeux, Agathe écarquilla les siens et fit un bond prodigieux en arrière. Une minute de silence gêné s'ensuivit puis Agathe s'éclaircit la gorge: Hm... Bonjour. *Elle se recoiffa d'un geste de la main*

James resta un instant surpris par la réaction d'Agathe et par le fait de s'être retrouvé aussi proche d'une femme, mais il retrouva vite sa superbe, prenant un petit sourire chaleureux : Bonjour Agathe, votre fièvre va mieux? *un peu inquiet en se souvenant de la journée précédente et de la méthode inconnu qu'avait utilisé Agathe pour se soigner.*

Agathe esquissa un faible sourire et porta sa main à son front. Elle se sentait bien mieux: J'ai... très faim. *son sourire réapparut*

James eu un petit sourire soulagé : Tant mieux, c'est que ça va mieux, mais on va commencer lentement, vous vous sentez prête à vous lever où je demande à ce qu'on apporte à manger ici? *pense au fait que l'air frais pourrai lui faire du bien.*

Agathe haussa les épaules et s'approcha du bord du lit. Elle fit glisser ses petits pieds hors des draps et se leva progressivement. Elle eut un vertige, mais garda l'équilibre. Puis Agathe se tourna vers James, un peu pâle: Je crois que je peux profiter de la vue dehors si j'y vais doucement.

James l'observa avec attention : ça vaut le coup d'essayer, et puis je pense que l'air frais vous feras du bien, par contre. *il tendit son bras comme un gentleman* Laissez moi être rassuré quant a votre sécurité en vous accompagnant. *sourire*

Agathe rit doucement puis prit son bras sans hésiter, elle était beaucoup moins méfiante qu'à son arrivée. Il la guida doucement, à son rythme, sur le pont. Elle fit coucou de la main à Kayla qui s'y trouvait et s'assit à la table où se trouvait quantité de bonnes choses. Elle commença doucement avec quelques fruits, puis trouva encore de la place pour du pain. Agathe reprenait des couleurs et c'était rassurant.

James la regarda avec un petit sourire avant d'aller rapidement voir Kayla, prenant sa place pour que celle-ci puisse venir vers Agathe.
Kayla sourit devant Agathe : Bonjour ma belle, ça va mieux? *s'installe à ses côtés, le Capitaine avait accepté de faire ces corvets pour le temps qu'elle parlait à Agathe, c'est pas tous les jours que tout le monde avait ce genre de Capitaine.*


Agathe engloutissait son troisième morceau de pain, elle répondit la bouche pleine: Beaucoup mieuch! Merchi! *Elle s'essuya la bouche d'un revers de manche comme si elle avait fait ça toute sa vie:)* Ma première bataille ne fut pas très glorieuse... *Elle regarda son bras blessé se demandant si sa plaie avait eu le temps de cicatriser un peu* Je suis désolée de vous avoir causé du souci... J'aurais du être... Enfin après ton entrainement... *Elle baissa les yeux, souhaitant bien faire. Elle était consciente qu'elle avait eu beaucoup de chance de tomber sur James et son équipage en arrivant ici. Sinon elle n'aurait pas fait long feu. Elle avait un désir ardent de leur rendre la pareille pour les remercier* Enfin... On lève bientôt l'ancre?

James était en ce moment-même en train de discuter avec les marins, les informant des démarches à suivre.
Kayla sourit et se pencha pour aller prendre la main d'Agathe dans la sienne : Eh bien, ma belle, personne ne peut devenir aussi fort que le Cap'taine ou n'importe quel matelot en simplement une journée, et puis, tu étais en situation réelle cette fois, ça fait la différence. *lui sourit doucement, compatissante, avant de suivre le changement de direction de la conversation avec un petit sourire* On ne peut pas lever l'ancre tout de suite, les mousquetaires ont emprisonné les matelots du Black Rose, un autre navire de pirates, et notre Cap'taine est ami avec lui et lui doit un service, donc on les aide, on casse du mousquetaires, et après, on mets les voiles, à nous la belle vie. *sourire excitée à cette perspective*


Agathe arrêta de se goinfrer une minute. Elle arqua un sourcil en imaginant la perspective d'aller encore se frotter aux mousquetaires. Elle n'était vraiment pas partante pour recroiser ces fines lames mais elle voulait montrer que cela valait le coup de la garder dans l'équipage. Un sourire se dessina sur ses lèvres aux mots réconfortants de Kayla: Merci... Je dois... Enfin je peux vous aider? Peut être pas avec une épée mais en tant qu’appât ou autre? Je fais très bien la fille idiote et mignonne *Elle battit des cils et prit un air tout mignon et naïf puis explosa de rire*

Kayla secoua doucement la tête et commença à parler : Peut-être mais...
*Mais James était apparu, un peu mécontent* Il est hors de question de te faire prendre des risques tant que tu ne seras pas capable de gérer ton stress dans un combat, je ne ferais pas prendre de risques à un de mes matelots, et certainement pas en te mettant en première ligne ainsi.
*Kayla, surprise par la colère du Capitaine tout comme Agathe l'entraîna avec elle, ils eurent une discussion mouvementé mais James paraissait un peu plus calme une fois qu'ils revirent vers Agathe*
_ Désolé, ma chère, je me suis un peu énervé... Enfin, si vous tenez tant à être en première ligne, j'ai une mission toute prête pour vois... Que diriez-vous d'être mes yeux et mes oreilles à la fête du Roi et surtout d'en profiter en ma compagnie? *le retour de son petit sourire mystérieux mais plein de charme qui ne le quittait que très rarement même dans son rôle de Capitaine.*


Agathe avait dévisagé James, ne connaissant pas ce côté impulsif chez lui. Elle pensait que ce n'était pas son genre d'élever la voix. Voilà qui confirmait le fait qu'elle n'était pas d'une grande perspicacité... Elle appuya sa tête sur sa main, observant d'un air absent Kayla et James débattre en faisant de grands gestes quelques mètres plus loin. Elle grommela à voix haute:" Qu'est ce qu'ils ont à m'exclure de la conversation? Je suis peut être faible et pas très importante mais je suis quand même là, ils pourraient me demander mon avis... *Elle soupira et une pensée lui traversa l'esprit, pensée qui l'attrista davantage. Et si elle ne se sentait jamais dans son élément ici? Toujours de trop, le boulet des pirates? Et si un jour à cause de son inaptitude au combat James se faisait arrêter par sa faute en essayant de la protéger...?*
"Désolé, ma chère, je me suis un peu énervé... Enfin, si vous tenez tant à être en première ligne, j'ai une mission toute prête pour vous... Que diriez-vous d'être mes yeux et mes oreilles à la fête du Roi et surtout d'en profiter en ma compagnie? "
Agathe se redressa: _ Quoi... Tu veux dire... Le roi? Le VRAI roi soleil Louis 14? Et que moi j'enfile une de vos robes et que...*Son expression dubitative se heurta au sourire charmant et charmeur de James. Il avait le don de la troubler et elle n'appréciait pas le fait de ne pas être maitre d'elle même à tout moment. Son regard se détourna vers Kayla qui lui précisa que ce serait un bal masqué et que personne ne risquerait rien.* Donc même si je me comporte bizarrement ça ne devrait éveiller aucun soupçon c'est ça l'idée? *Elle finit par frapper dans ses mains, quelque peu excitée d'aller à Versailles* La dernière fois que je suis allée au château c'était avec mes grands parents... Beaucoup moins excitant l'Histoire quand ce n'est pas vivant. *Elle esquissa un sourire et se leva d'un bond* Je suis partante! Quel genre d'informations je devrais soutirer aux courtisans?*Elle mima une révérence maladroite qui fit sourire les matelots*

James eu un petit rire charmant à l'entente de l'excitation d'Agathe, il la regarda avec un sourire et lui rendit sa petit révérence avant de prendre sa main pour un baise-main : Ma dame, vous avez l'être d'être prête à tout affronter. *son sourire charmeur aux lèvres* Au moins vous pourrez égailler un peu cette soirée, personnellement, je n'arrive plus à être excitée par toutes ces soirées, au bout d'un moment, elle se ressemble toutes, mais je suis heureux de vous compter dans cette soirée pour me tenir compagnie. Quand au fait de la mission que j'aimerai vous confier, je serai ravie que vous puissiez me dire ce qui se passe dans la cour des Nobles et la position des Mousquetaires, certains de leurs nouveaux éléments sont un peu plus prometteur que les autres. *parlant presque à contre-coeur en complimentant ses ennemis mais il savait reconnaître la force de quelqu'un même quand ce quelqu'un était un ennemi, et quelques personnes pourraient lui porter dommage* Enfin, pour ce qui est de cette soirée, avez-vous besoin de quelque chose d'autres que ce que je vous est rapporté? Je ne suis pas toujours très au fait de ce dont a besoin une Dame pour les grands événements.... *le tout dit avec une jolie grimace de dépit qui fit rire légèrement les matelots les plus proches, Kayla écoutant le tout sans broncher, contente de revoir son Cap'taine dans de meilleurs dispositions que celle précédente*

Agathe réfléchit un instant avant de hausser les épaules en guise de réponse à son capitaine: " Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, je ne suis moi non plus pas très au fait de ce dont a "besoin" une dame... Ni pour la vie de tous les jours ni pour les grands événements." Elle sourit puis se tourna vers Kayla d'un air perdu, quémandant conseil. Celle ci l'emmena dans leur cabine la préparer. Agathe lança un dernier regard en arrière vers James en se demandant à quoi allait ressembler cette soirée à Versailles.
James fut parti avant les filles, ce qui déstabilisa l'étudiante du 21eme siècle: " Il ne nous a pas attendu? Demanda t elle en quittant le bateau à Kayla. Les deux jeunes femmes se suivaient en file indienne, Agathe écartant soigneusement les bras pour garder son équilibre sur la petite planche qui servait de passerelle du navire vers le port et vice versa. Kayla l'avait aidée à enfiler une très belle robe verte choisie avec goût par James, assortie à des perles émeraudes emmêlées dans une coiffure compliquée que lui avait fait Kayla. Agathe se demandait comment ses cheveux si rebelles habituellement tenaient dans ce grand chignon "louis 14". Le miracle des voyages dans le temps. Pour l'instant sa longue robe ne la gênait pas trop, mais Agathe avançait tout de même prudemment vers la fin de la passerelle car l'eau trouble en dessous ne lui disait rien qui vaille.
_ Non il est déjà parti en éclaireur. Mais tu sais c'est tout lui, incapable d'attendre que les femmes finissent de se préparer.
Agathe esquissa un sourire en sautant sur le quai: _ Il faut dire que ça a pris longtemps... *Des sabots de chevaux firent bondir son coeur, ils apportaient avec eux une jolie petite calèche décorée.. Le cocher, qui était en fait un matelot de l'équipage de James leur sourit de ses dents cariées et leur ouvrit la porte*: _ L'attelage de ces dames est avancé.
Agathe n'en croyait pas ses yeux, tout avait été prévu. Ses yeux bruns pétillèrent et elle grimpa dans la voiture, impatiente d'arriver au château et de remercier James pour tout cela. Il transformait un bond dans le temps cauchemardesque en conte de fée.
Tirant le rideau pour regarder défiler le paysage parisien nocturne, Agathe souffla à elle même: _ Espérons que le carrosse ne devienne pas citrouille à minuit.
Kayla se pencha vers elle, ne comprenant pas: _ Qu'est ce que tu dis?
Agathe se tourna vers son amie en face d'elle dans la voiture et secoua la tête: _ Rien je pensais tout haut! ... Tu crois qu'on va croiser sa majesté? *Dit elle avec un élan dans la voix qui fit rire la femme pirate*
_ C'est très probable! D'autant plus que James doit déjà être en train de parler à cette dame proche de la reine... *Elle n'approfondit pas sa pensée et cela agaça la jeune femme du futur qui croisa ses bras gantés de soie*
_ Celle à qui appartenait les armes qu'il m'a donné?"
Son interlocutrice eut un regard lourd de sous entendus et la discussion s'arrêta là. Agathe brulait de savoir. Et une pointe de jalousie naissait dans son coeur en une quantité trop infime pour qu'elle s'en rende bien compte.
La calèche se stoppa net, manquant de faire tomber à la renverse ses deux passagères. Le cocher devait sûrement dépanner et n'avoir jamais guidé de chevaux avant ce soir.
La porte s'ouvrit sur le château de Versailles. Il n'eut jamais été aussi beau que ce soir. Des lumières un peu partout rendait l'atmosphère féérique et les invités arrivaient de partout: chemins de terre, routes et même dans des barques! Agathe resta plantée un bon moment sans sortir du carrosse, avant que Kayla ne la pousse gentimment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 24
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]   Sam 28 Sep - 23:44

Grâce aux indications de Lucy, Agathe retrouva le chemin du château. Un brave cavalier avait accepté de prendre la belle brune derrière lui, sinon elle en aurait pour des heures à pied avant de regagner Versailles. Il voulut l'aider à descendre mais Agathe fit non de la tête et sauta les deux pieds en avant comme elle l'avait souvent fait en gym sur le cheval d'arçon. L'inconnu fut surpris de la dextérité et du naturel sans chichis de "l'autostoppeuse" qu'il avait pris avec lui. Cela le fit sourire et il proposa son bras à la demoiselle. "Vous n'avez pas l'air d'avoir besoin d'aide mais je vous propose tout de même ma compagnie au moins jusqu'à l'entrée... Par pur égoïsme bien sûr. Madame...?
_ Agathe Reed. Juste Agathe..."
Répondit elle distraitement, commençant déjà à marcher bien qu'elle ait pris le bras du jeune homme distingué qui la dévisageait. Il se trouva emporté par la poigne de l'étudiante et pressa le pas. Agathe fixait le château pour essayer de retrouver James ou à défaut Kayla... Elle ne saurait pas retrouver le port toute seule. Espérons qu'ils ne soient pas partis sans elle...
" Alors Agathe Reed, juste Agathe, vous venez pour la première fois à cour?
Elle se tourna vivement vers lui: _ Comment vous le savez? *Petit silence où il pouffa de rire. Elle finit par sourire et détourner les yeux, ça ne devait pas être convenable d’élever autant la voix* ça se voit tant que ça...
_ Disons que l'on voit rarement autant d'étoiles dans les yeux de quelqu'un qui a l'habitude du faste. Ce qui est regrettable d'ailleurs...
_ Oui oui..
*Agathe se détacha de son bras vu qu'ils étaient arrivés à l'intérieur* Vous voulez bien m'excuser?" Ne laissant pas le temps à l'homme de comprendre ce qui lui arrivait Agathe fila droit vers ce qu'elle reconnut comme étant son capitaine. Elle lui donna un coup dans l'épaule pour qu'il se tourne vers elle: " C'est pas trop tôt! T'aurais pu te manifester plus tôt dans la soirée non?
L'homme à qui elle parlait enleva son masque et révéla un visage qui n'était pas celui prévu: _ Aïe! Je vous demande pardon??
_ Oups, désolée je vous ai confondu avec quelqu'un."

Elle voulu tapoter l'endroit où elle lui avait fait mal mais n'osa pas et se lança à la poursuite de James tandis que l'homme masqué qu'elle avait dérangé se lançait dans un monologue qui peut se résumer à peu près à "qui était cette folle?" Elle repéra une nouvelle fois quelqu'un qui correspondait à l'allure de James. Il venait d'être laissé tout seul après qu'une dame rousse et un jeune homme très mignon se soient éclipsés sur la piste de danse. Cette fois ci, elle prit plus de précaution. Se tenant derrière son dos, elle tapota doucement de son doigt son épaule.
James se tourna et lui sourit: "Tu t'amuses bien?
Elle avait bien cru ne jamais retrouver son visage au milieu de tous ces masques et ces faux semblants. Agathe ne réfléchit pas et sauta au cou de James pour l'enlacer une minute. Puis elle se rendit compte de ce qu'elle faisait et s'éloigna un peu, remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. Cet élan d'affection devait être la cause de l'alcool qu'elle avait bu.
_ Trop de choses se sont passées ce soir. Il faut que je te raconte, c'est important. Tu as fini ton.. repérage?"
Il lança un regard à Marie Elisabeth qui dansait divinement et Agathe suivit son regard. Il finit par capituler.
" On va rentrer." Il fit signe à Kayla à l'autre bout de la salle et guida Agathe à la sortie. Elle n'osa rien dire dans la calèche. Ils étaient tous les trois serrés comme des sardines à cause des grandes robes des deux femmes. Kayla la réprimandait doucement pour lui avoir faussé compagnie très longtemps.
"Je suis désolée... Mais si je ne l'avais pas fait, je n'aurais jamais découvert qu'il y avait un trésor et...
_ Un trésor?"
S'exclamèrent en chœur les pirates. Et La futuriste leur raconta tout. Le médaillon, les conditions de Lucy, qu'elle savait déchiffrer les indications,...
Une fois dans sur le pont, James réfléchit à tous ces paramètres. Serait il content de sa découverte?

[Fin du RP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art de la piraterie [RP entre Agathe et James]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyage dans le temps RPG :: Sous les rayons du roi soleil (1690) :: Le port (la Seine)-
Sauter vers: