Voyage dans le temps RPG
Le temps est une invention de l'Homme, vous savez. Alors autant jouer avec puisque la vie n'a aucun sens... Mais plusieurs. Tenez, des centaines de personnes disparaissent chaque année sans donner d'explications. ça donne la chair de poule, non? Paris est une grande ville. Elle a des projets pour certains de ses habitants. Vous ne me croyez pas? A votre guise... Mais croyez vous vraiment que ce soit le hasard qui vous ait conduit jusqu'ici?



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mar 11 Juin - 16:35


Minuit à Paris


Voici le début du RP en cours entre Estelle et Suzanne du temps où le RPG était encore sur skyrock. Merci de le continuer ici.
Légende couleurs: Tess (Estelle) en noir, Noémie (Marie, désinscrite) en bleu et Marie (Suzanne) en vert.


Les célèbres écrivains Fitzerald avaient organisé une fête somptueuse dans un cabaret populaire de Montmartre: le Lido. Tous les plus grands artistes s'y côtoyaient: peintres comme Picasso et Dali qui semblait un peu fou, des chanteurs, des danseuses, écrivains comme Hemingway qui était accompagné d'une sublime créature. Sur la scène des jeunes femmes en petite tenue dansaient sur du jazz, ne se vexant pas du brouhaha ambiant. Tout le monde était en pleine conversation animée. A commencer par la belle blonde à demi assise sur une table, une plume noire dans les cheveux et une cigarette à la main. Elle rit à la remarque de l'organisateur de la soirée: Si je suis une de vos parentes? Bien que je porte le nom de Fitzerald, ce n'est qu'un pseudo Scott *rit* ça serait vraiment dommage que l'on soit liés par les liens du sang vous ne trouvez pas? *Elle lui caressa la joue du revers de son gants d'un air malicieux quand la petite amie de Scott arriva*

Marie entra dans le cabaret, sa robe rouge et ses plume lui donnait fière allure. Les hommes sur sont passage la reconnaissait, elle sourit à certain, en ignora d'autres, elle fit la bise à quelque femme de la haute société, la félicitant pour sa beauté du soir. Elle se faufila aisément au milieux des gens pour se rendre a une table ou elle s'installa et alluma une cigarette. Elle n'attendit pas longtemps avant qu'un serveur vienne prendre sa commande, elle commanda un simple gin, et tourna la tête vers les danseuse. Un homme l'aborda, lui ventant ses mérites et sa beauté, essayant de s'incrusté à sa table, elle le remballa rapidement :" Mon chère, pour m'aborder vous auriez déjà du m'offrir un verre et vous offrir un visage décent." elle fit un simple geste de la main pour le faire partir, et il s'en alla la queue entre les jambes.

Zelda, la petite amie du célèbre écrivain Fitzerald lança un regard noir à Estelle et dit sur un ton mi figue mi raisin: Je peux savoir pourquoi on a tellement l'air de s'amuser à cette table?
Estelle prit une bouffée de nicotine et l'expira lentement, en digne femme fatale: Et bien si je n'étais pas aussi modeste je dirais que c'est grâce à moi.
Les gens autour de la table se mirent à rire et Estelle sourit d'un air satisfait. Elle aimait beaucoup la compagnie de la société intellectuelle de Paris. Ces petites fêtes favorisaient le tissage des liens et c'était primordial pour une journaliste. Elle observa la scène qui se déroula entre Marie et l'homme et lui lança: Vous n'êtes pas tendre dîtes donc. *Elle sourit* Je crois que j'ai trouvé pire que moi

Marie regarda l'homme partir, puis se tourna vers Estelle avec un sourire en coin. Elle la jaugea d'un oeil critique, détaillant sa robe, ses plumes puis ses chaussures, et pour finir ses boucles d'oreilles : "Ceci est fort possible. Mais il y a quelques règles à respecter lorsque l'ont aborde une femme telle que moi. -elle sourit plus amicalement- Mais je ne crois pas savoir à qui j'ai l'honneur." Elle regarda ensuite les amis d'Estelle, les jugeant rapidement comme inintéressant.

Estelle laissa sa main en suspend, quelques mégots de sa cigarette tombèrent à terre. Elle tendit sa main sous le nez de Marie: Estelle Fitzerald, journaliste au parisien. Et vous même? *Elle lui fit un sourire franc. La façon de saluer d'Estelle avait toujours attiré l'attention car aucune femme ne devait serrer la main comme un homme. Elle se tourna vers ses amis et fit rapidement les présentations* Voici mes petites artistes américains: Scott et Zelda Fitzerald, Pablo (Picasso), Ernest et Arnaud photographe et rédacteur au Parisien ainsi que Mr Francis Ford magnat de l'automobile. Vous connaissez la ford? *Elle sourit, c'était une question rhétorique, tout le monde en conduisait une, c'était la première fois qu'on pouvait conduire aussi loin avec une automobile* C'est son oncle qui l'a inventé.

Marie regarda Estelle : Marie Bowen. -regarde les autres- Pablo ? Le peintre ? -arque un sourcils, puis regarde Estelle avec un sourire provocateur- Je possède déjà 6 Ford, les présentation ne sont plus à faire. -a Francis- Comment ce porte votre oncle mon chère ? Ses ennuie de santé ce sont-il arrangé ?

Pablo s'inclina et fit de l'oeil à Marie en digne amateur de femmes qu'il était et répondit de son accent: Pablo Picasso, enchanté mademoiselle. *Il s'approcha et fit un baise main très long à Marie*
Estelle écrasa sa cigarette dans le cendrier le plus proche: (à Marie) Vraiment? Faire ainsi étalage de ces richesses... *Elle laissa sa phrase en suspend d'un air moqueur*
Ford soupira: Si vous saviez ma chère... si vous saviez... Son état empire...
Estelle croisa les bras: et d'où vous connaissez vous tous les deux?

Marie sourit à Pablo : Picasso ? Je retiendrais se nom croyez moi. -a Estelle avec un sourire en coin- Chacun sa façon de faire. -a Ford- Vraiment ? Ses jours ne sont pas compté eu moins ? -un peut inquiète, tout de même pour ce vielle homme qu'elle aprèçiais temps.-

Pablo sourit, flatté dans son égo.
Ford répondit à Estelle: Oh vous savez les bons clients on se lie facilement d'amitié avec eux. Au bout de 6 automobiles achetées on finit par se connaitre. *Il se tourna vers Marie et haussa les épaules* Les médecins ne savent rien, je me demande pourquoi on les paie des fortunes si c'est pour avoir un "diagnostique partagé" Il aimerait sans doute que vous lui rendiez visite.
Estelle entendit la dernière chanson de jazz à la mode et tendit son bras vers Scott: J'adore cette chanson! *Et comme s'il obéissait avec plaisir à un ordre Scott l'amena sur la piste de danse pour se défouler*
Pablo tendit son bras à Marie: Vous dansez?

Marie sourit à Francis : Dans quel hôpital est-il ? J'irais lui rendre visite au plus tôt.
Elle regarda Estelle et Scott partir, et avec un sourire en coin elle se tourna vers Picasso, en posant sa main sur son bras après c'être levé : Mais avec grand plaisir mon chère, cette chanson est entraînante, bien qu'assez médiocre, mais en vôtre compagnie elle ne peut qu'être intéressante.


Scott fit tournoyer Estelle sur elle même, sa robe flottait autour de ses genoux et attirait l'attention des jeunes hommes sur la piste. Elle se déhancha et fit un signe à la chanteuse qu'elle avait interviewé il y a quelques jours.
Pablo sourit à Marie: Je ne puis dire mieux très chère. *Il dansait très bien, plutôt proche de Marie. Très vite les deux couples de danse se retrouvèrent au centre de la piste. Estelle échangea un regard avec Marie*

Marie sourit en coin à Pablo et se laissa tournoyé avec lui, elle sourit en coin à Estelle. Elle hocha la tête en sa direction et rit doucement dans le cou de Pablo.

Estelle se lança dans une danse miroir de celle de Marie et Pablo, les quatre partenaires de danse faisaient un malheur. On les applaudit à la fin du morceau et Estelle alla se réhydrater avec un verre de champagne: (à Marie) Vous dansez merveilleusement. *Elle sourit, sincère*
Pablo: Je ne pouvais rêver d'une plus divine partenaire *Il passa sa main atour de la taille de Marie, possessif*
Scott sourit: (à Estelle) Mais vous étiez sensationnelle vous aussi!
Estelle leva son verre: Bon bon trêves de viles flatteries, trinquons à nous, si brillants. *Elle rit et trinqua avec tout le monde* Est ce que vous êtes tous au courant de la chasse au trésor improvisée de Salvador Dali ce soir dans les rues de Paris? J'ai promis de participer...
Pablo fit la moue en entendant parler de concurrence en peinture: Ce vieux fou qui ne peint que des rhinocéros...
Ford sourit: Et bien ça promet d'être amusant... Qu'en dites vous Marie?

Marie rejoignant la table sourit à Estelle : merci, vous n'étiez pas mal non plus. -rit doucement, posant sa main sur la main posé sur sa taille de Pablo- Mais mon partenaire était divins également. -grand sourire à Francis- Pourquoi ?! Les chasse au trésor me rende folle. J'adore cela. Vous en savez quelque chose, n'es pas Francis ? -sourire malicieux, plein de sous entendus-

Francis détourna les yeux en étouffant un rire gras.
Estelle haussa un sourcil et échangea un regard quelque peu surpris avec l'auteur avec qui elle flirtait. Cette Marie semblait être la femme fatale de son temps. Estelle se dit qu'à défaut de devenir amies, elle serait peut être divertissante au cours de leur soirée. Et puis cela servait toujours d'avoir de nouvelles personnes dans son carnet d'adresse. Elle posa sa flute de champagne: D'autant plus que cette chasse au trésor est bien mystérieuse, je suis curieuse de savoir ce que Dali nous réserve. Nous sommes donc tous partants?
*Des hochements de tête attendus parcoururent la petite société*
Scott: Je vous y conduis, ce sera plus drôle d'y aller tous ensemble. Venez, cela fera travailler mon chauffeur.
Estelle rit doucement: Le pauvre, je suis sûre que vous partez plusieurs fois par nuit et qu'il travaille déjà bien assez. *Elle prit son manteau de fourrure, sortit du cabaret avec tout le monde et grimpa à l'arrière de l'auto. Une fois que tout le monde eut grimpé, l'arrière était assez serré. Les jambes de ces dames se retrouvèrent sur ces messieurs. Estelle en plaisanta* Et bien Francis, voilà une idée à soumettre à votre oncle, agrandir les places arrières.
*Scott pouffa de rire*
Pablo sourit et répondit de son bel accent: Pourquoi donc? Je suis très à l'aise moi. *Il posa sa main d'une façon qui ne trompa personne sur la jambe de Marie* En route chauffeur!

Marie souriait : allons-y alors, Salvador est toujours impressionnant. -se laisse tirer jusqu'a la voiture et monte, laissant Pablo posé sa main sur sa jambes sens un mots, puis elle se pencha vers Francis et murmura pour que seul lui entende : ce rire n'était pas très flatteur je dois l'avouée. -sourire en coin--

Francis esquissa un sourire à Marie tandis que la voiture se garait.
Le chauffeur se tourna vers les passagers: Nous voici arrivés à la demeure de Mr Dali, quartier du Louvres. *Il sortit pour leur ouvrir la portière*
Estelle descendit en premier et Pablo offrit son bras pour aider Marie à descendre. Estelle rajusta son manteau de fourure au contact de l'air glacial de la nuit: Je sonne à l'interphone... *elle appuya sur le bouton*
_ Oui? Le mot de passe?
Estelle haussa un sourcil: Euh c'est Estelle Fitzerald et un petit comité pour participer à la chasse au...
_ LE MOT DE PASSE
Estelle se tourna vers les autres, un sourcil arqué.

Marie sourit et prit le bras que Pablo lui tendait et descendit gracieusement. Puis elle sourit en voyant l'incompréhension d'Estelle, elle se pencha vers l'interphone et murmura quelque chose et les portes s'ouvrir. Elle sourit grandement : Et voici. Bienvenus chez Salvador Dali en personne. -les laisse passer et se mes un peut en retrain commençant à éviter Picasso le tombeur.

La petite troupe monta les escaliers en colimaçon, Estelle en queue de ploton pour demander à Marie: Qu'est ce que vous avez bien pu dire à l'interphone pour qu'il nous ouvre? *intriguée*

Marie rit doucement en montant les escalier : Le mot de passe tout simple. -sort une cigarette et l'allume, ses hanches se mouvais gracieusement sens prétention, un portier leurs ouvrir les portes de la maison et elle entra, déposa son manteau et les laissa admirer la demeure.

Estelle fronça les sourcils à la réponse curieuse de Marie. Elle mima Marie en chuchotant: "le mot de passe tout simple"... Je t'en ficherais moi... *Elle détestait qu'un mystère lui résiste:p Elle n'était jamais venue chez Dali, elle contempla donc l'appartement curieusement arrangé. C'était un mélange d'art déco, d'art africain sans dessus dessous. Il y avait déjà une bonne trentaine de personnes présentes dont la plupart connaissait Estelle.*
Dali sortit de son atelier au fond de l'appart et ouvrit grand ses bras à Marie: Tu es là! Et vous tous, on ne vous attendait plus!
Scott sourit: On était trop intrigués pour louper ça... Qu'est ce que tu nous as réservé au juste?
Pablo faisait grise mine depuis que Marie prenait ses distances, mais il ne s'avouait pas vaincu. Il était réputé pour son horrible caractère et sa pugnacité. Il mit sa main sur l'épaule de Marie: Alors comme ça on connait tous les peintres de la ville?
Dali rit: C'est simple, une chasse au trésor, par équipe de 3 dans tout Paris.

Marie sourit et serra Dali : Salavador -sourit, puis fait une grimace, a Pablo- J'aime l'art c'est tout. -pensive- equipe de trois donc ?

Pablo plissa les yeux: Je devrais vous faire visiter mon atelier très bientôt alors, cela vous plaira. *Il l'avait dit d'un ton assez autoritaire* On fait équipe ma chère Marie?
Estelle frappa dans ses mains: ça va faire un article sensas! Comment on forme les équipes?
Dali sourit et se mit au centre de ses invités: Je vais piocher les noms dans ce chapeau, nous allons laisser le hasard guider cette nuit. N'est ce pas plus romantique et à l'image de Paris?
*Quelques invités soufflèrent des "oh oui" admiratifs, d'autres pouffèrent, un verre à la main*
Francis: J'espère que vous n'allez pas nous faire crapahuter dans toute la ville par ce froid Salvador... *Il prit un petit four*
Salvador fit un grand sourire en piochant le premier nom: Vous ne vous sentez pas d'humeur aventureuse? C'est dommage vous tombez avec Ernest... *En parlant d'Hemignway qui se trouvait dans un coin de la pièce* Je vous laisse faire connaissance.
*Au fil des minutes, toutes les équipes étaient faites. Marie était tombée dans l'équipe de Francis et Hemingway. Estelle soupira, vu qu'il manquait du monde elle se retrouvait toute seule. Dali était très embêté*: Je suis désolée Estelle! Exceptionnellement nous aurons une équipe de quatre... Tenez monsieur Francis, cela ne vous dérange pas?
Estelle se tourna vers ses partenaires et dit avec un joli sourire: Vous ne chômerez pas avec une collègue journaliste pour trouver les indices.
*Dali frappa dans ses mains satisfait et distribua des listes*: Chaque équipe a une liste d'objets ou de choses à faire. L'équipe qui aura fait ou rapporté le plus de choses sur sa liste remportera la chasse... Et aura l'honneur de poser comme modèle pour mon prochain tableau qui sera exposé au Louvres.

Suzanne entra avec légèreté dans la place, pétillante comme à son habitude, elle avait revêtu une robe blanche qui lui donnait un air de petite ange et lui allait comme un gant, elle entra donc souriante et alla voir ces chers Monsieurs et les quelques Dames : La rumeur c'est déjà propagé qu'une chasse aux trésors allait voir le jour, une participante de plus ne vous gêne pas? *un joli sourire aux lèvres*

Marie sourit en coin ravie de voir une nouvelle arrivante, puis elle se tourna vers Dali avec un regard de Au secours pour Pablo, elle essaye de le fuir en allant vers Suzanne : Marie Bowen et vous ? -grand sourire franc-

Salvador, organisateur de la fête se tourna vers la nouvelle venue: Mademoiselle Suzanne! *Il l'embrassa sur la joue* Bien sûr que non, plus on est de fous plus on rit! Voyons voir, y a t il une équipe qui n'est pas au complet par ici?
*Silence*
Francis venait de se faire repérer alors qu'il remettait sa veste pour s'éclipser: Et bien moi j'abandonne mon équipe... Je ne suis pas très en forme ce soir pour ces bêtises... *Il esquissa un sourire et dit bonsoir à son équipe, et particulièrement à Marie* J'espère vous revoir très vite dans la boutique. *Il claqua la porte*
Estelle croisa les bras et fit la moue: Ah bah c'est pas sympa d'abandonner ses coéquipiers *déjà à fond dans la chasse xD Elle tendit sa main vers Suzanne* Je crois qu'on va faire équipe, alors je me présente, Estelle Fitzerald.

Suzanne eu un grand sourire quand elle sut qu'elle allait pouvoir participer, elle resta joyeuse en voyant arriver Marie et Estelle,elle fit une chose très étonnante, avec spontanéité elle alla les serrer dans ses bras et leur embrasser les deux joues : Moi, c'est Suzanne Collins, ravie de vous rencontrer les filles, je commençais à me demander si par une heure aussi tardive, des femmes étaient encore dehors. *un grand sourire joyeux et resplendissant aux lèvres qui mettaient tous les hommes à ses pieds sans qu'elle ne s'en rende compte*

Marie fit un clin d'oeil à Francis : Quand vous voulez. -regarde Suzanne et Estelle- Nous ferons une très bonne équipe, les filles sont plus forte que les hommes. N'es pas Salvador ? -grand sourire-

Estelle fit des yeux ronds et se contenta de tapoter le dos de Suzanne quand celle ci l'étreignit. Elle n'avait pas l'habitude d'autant de familiarité, venant d'une famille très bon chic bon genre: Ah hm... *Elle esquissa un sourire amusée* Et bien il est vrai que nous ne sommes pas beaucoup de femmes ce soir, faisons gagner l'équipe féminine *rit*
Ernest Hemingway qui était également dans leur équipe croisa les bras et grogna.
Estelle sursauta et se tourna vers lui: Oh pardon Mr Hemingway je voulais dire en majorité féminine. *Fais un sourire angélique pour se faire pardonner*
Dali: Je vais bientôt sonner le top départ, vous avez jusqu'au lever du soleil pour revenir.
Dali rit à la remarque de Marie: Si, les femmes ont un grand pouvoir en elles, je le vois quand je peins leur aura *Il fit un geste curieux en l'air que personne ne comprit. Estelle arqua un sourcil d'un air de dire "ah ces artistes" puis sourit et hocha la tête à Marie*

Suzanne se sépara des filles avec un grand sourire : Les girls, je compte sur vous pour qu'on batte tout ce petit monde, qu'on rabatte le clapet à tous ses hommes, et puis, Monsieur Ernest, vous pourriez les faire chanter après. *grand sourire, un peu sadique sur les bords et qui faisaient un peu peur*

Estelle sourit et frappa dans la main de Suzanne: D'accord.
Dali leva son bras en l'air: Et c'est... Parti!!
*certaines personnes se mirent à sortir en courant du bel appartement du peintre, d'autres ne prenaient pas du tout au sérieux la petite chasse au trésor et marchaient tranquillement. Estelle vola la liste de choses à faire à Ernest.* Voyons voir, la première chose est... Voler un pavé qui sert à la construction du sacré coeur de Montmartre... ça ce sera en dernier, si on doit se le transporter longtemps...

Suzanne lut au dessus de l'épaule d'Estelle : C'est qui qui a fait cette liste? Ramener un des lapins emprisonné dans la boutique de Madame Delacombe? Est-ce qu'il avait trop bu? *ses yeux étaient grands ouverts en voyant ce qui était sur la liste, elle n'en croyait pas ses yeux* Cette chasse aux trésors va être.. atypique.

Marie sourit à Dali puis se tourna vers les filles : Bon et bien je crois que nous sommes fin prête ? -passe son manteau rapidement et se tourne pour embrasser Salvador sur la joue puis pour rejoindre les filles.-

Estelle échangea un regard surpris avec Suzanne: Je connaissais Monsieur Dali de réputation mais il est vraiment fantasque...
Ernest sourit, il le connaissait bien ce vieux fou. Il regarda autour de lui: Nous sommes à deux pas de la boutique de Delacombe, et je me sens d'humeur de chasseur. On y va?
Estelle hocha doucement la tête en marmonnant: ça mord un lapin?

Suzanne eu un petit pouffement de rire : Eh bien, on va bien s'amuser. *accroche ses bras avec ceux des filles* Allons-y les girls, on va s'amuser à libéré un pauvre petit lapin qui aurait été mangé autrement. Vous avez une carotte sur vous? *Dure à suivre, spontanée, et souriante comme à son habitude.*

Marie éclata de rire : Non Estelle un lapin ne mord pas, vraiment ce sont de petite créature toute gentilles. -regarde Suzanne en riant- Vous me plaisé, j'aime beaucoup votre joie de vivre, cela change des personnes froide et sens idée. -a Ernest- Vous nous conduisé chère ami ?

Ernest hocha la tête à Marie et les précéda.
Estelle sourit, amusée: (à Suzanne) Bien sûr j'en ai toujours une comme épingle à cheveux... *Elle mima le geste de porter sa main à ses cheveux puis pouffa de rire* Je pense que si on lui tend un bout de papier ça fera office de laitue... ça mange bien de la laitue non? *N'y connaissait rien en animal* Ah bon vous me rassurez Marie... Pourtant ils ont bien de grandes dents de devant...
Ernest dit d'une voix grave et sûre de lui: Pas besoin d’appât, je le prendrais à main nue. J'ai chassé des rhinocéros, ce n'est pas un petit lapin qui va me faire peur.
Ils arrivèrent face à la boutique éteinte à cette heure ci. Estelle regarda ses compagnons puis sortit une véritable épingle à cheveu et crocheta la serrure: ça reste entre nous...

Suzanne lui fit un grand sourire : Merci bien, j'espère que vous gardez cette avis *suit le groupe en haussant un sourcils aux paroles de tout ce petit monde* Estelle, j'espère pour toi que tu as des amis dans la police parce que là, j'en vois qui se dirige vers notre direction. *leur dit ça normalement, comme si ça lui arrivait tous les jours*

Estelle rangea à toute vitesse son épingle à cheveux et regarda dans la direction que montrait Suzanne: Quoi? C'est bien notre veine... Depuis que je les ai harcelé pour qu'ils témoignent dans cette affaire de corruption, ils ne me portent pas dans leur coeur voiyez vous... *Elle prit Suzanne et Marie par le poignet et les attira rapidement à l'intérieur, Ernest fit diversion et fit semblant d'être saoul pour occuper le policier*

Suzanne haussa un sourcil : pourquoi ai-je l'impression que ce n'est pas la seule de vos aventures un peu rocambolesque? *regarde aux alentours avant de se diriger en souriant vers les cages, elle aimait beaucoup les animaux.*

Estelle sourit: Les aléas du métier de journaliste je suppose. On m'a déjà dit que je dégageais une aura de mystères. *Elle pouffa de rire puis mit la main devant sa bouche quand le policier passa devant la vitrine, Ernest hurlait des chansons en titubant. Estelle avançait à tâtons dans le noir* Quelqu'un y voit mieux que moi? *Elle se cogna contre une cage à oiseaux qui commença à roucouler super fort, le pigeon s'était échappé et volait partout. Estelle fit une moue de dégoût: Oh mon dieu j'ai des plumes partout... *Elle s'épousseta*

Marie se baladai au milieux des cages, cherchant les lapins en silence. Regarde les policiers dehors en fessant tout pour ne pas faire de vruit, puis reprit ses investigation : je les est trouvée.

Suzanne releva la tête en entendant Marie : Eh bien, au moins, tu es plus doué qu'Estelle. *taquine, elle était toujours devant les autres cages s’extasiant devant chaque nouveaux animaux devant elle, elle rejoignit ensuite Marie* Enfin, on a au moins la première chose de notre liste.

Marie sourit amusée à Suzanne : On ne sens est pas trop mal sortie c'est vrai. Mais voyons la suite, que devons nous faire maintenant ? Estelle ? -se tourne vers elle- Qu'elle est la suite chère amie ? -sourit en coin, en jouant avec ses cheveux-

Suzanne eut un petit rire amusée et respirant la joie de vivre : Oui, pour le moment on s'en sort pas trop mal, mais je parie que ça va se corser au fur et à mesure et surement être de plus en plus drôle. *malicieuse et pétillante, elle avait hâte de voir ce que la suite réservait et de voir ce que ces nouvelles amies avaient en réserve, cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas autant retrouvé amusé et dans de tel situations rocambolesque, elle se demanda pendant un instant ce que penserait son meilleur ami de tout cela avant d'hausser les épaules, cela ne se produirait pas pour le moment, aussitôt, ses pensés revirent à ses amis, peut-être qu'une rencontre entre son meilleur ami et ces demoiselles pourraient se faire?*

code by Ségo Soyana


Dernière édition par Tess le Ven 1 Nov - 15:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mar 18 Juin - 16:45


Minuit à Paris
Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon


Une fine plume de pigeon était resté collée au sommet chapeau en cloche d'Estelle. Elle fit un sourire crispé: "C'est très drôle... Je n'ai jamais vécu à la campagne moi, les animaux sont si imprévisibles... *En croisant le regard de ses coéquipières, elle se rendit compte des airs de petite bourge parisienne qu'elle se donnait alors elle changea de sujet. La journaliste n'avait aucune envie que son éducation des plus guindée que lui avait offert son père ne déteigne sur son caractère. Malheureusement pour elle c'était déjà le cas. Estelle jeta un coup d'oeil dehors, le policier semblait être parti. Elle porta alors la liste devant ses yeux.* Monsieur Dali veut faire de nous des criminelles semble t il. *Elle esquissa un sourire, toute cette aventure l'excitait.* Nous devons voler une robe de grand couturier."
Aussitôt dit, les demoiselles s'éclipsèrent après avoir remis le pigeon qui s'était échappé en cage, Estelle faisant le guet bien à l'abri. Hemingway était revenu fier comme Artaban et légèrement décoiffé. Dans les ruelles sombres de l'avenue Saint Martin, Ernest racontait son exploit avec une pointe de fausse modestie qui caractérisait les chasseurs:
"Cette imbécile de flicaille s'est d'abord énervé puis je lui ais montré mes poings pour que s'engage un combat de boxe.
Estelle éclata de rire: _ Vous êtes sérieux Ernest?
_ Je ne plaisante jamais avec la boxe. C'est là qu'on découvre la valeur d'un homme. Et celui là n'en avait pas la moindre puisqu'il s'est enfuit. Le lâche. Il n'a même pas le courage de combattre un ivrogne.
_ Ivrogne ou à jeun, vous restez tout de même imposant avec votre taille.
Répondit Estelle du tac au tac, ce qui fit hausser les épaules notre écrivain américain.
_ Faut il voler la robe dans un endroit précis? Demanda Suzanne d'un air léger qu'elle affichait depuis le début de la soirée.
Estelle secoua négativement la tête: _ Il faut seulement qu'elle soit chère et d'un grand couturier. Il y en a un dans la rue parallèle il me semble." Elle en était sûre mais ne voulait pas la ramener. C'était dans cette même boutique que sa mère l'avait trainé à de si nombreuses reprises pour choisir de "belles toillettes". L'on se serait cru sous l'Ancien Régime et l'ambiance de ce grand couturier avait toujours rendu Estelle mal à l'aise même enfant. Elle préférait ouvrir les cabines d'essayage, se servir du tabouret comme destrier et voler les long foulards pour s'en faire des toges jusqu'à ce qu'on cède et lui offre une petite robe. Elle esquissa un sourire en repensant au petit monstre qu'elle était car en y réfléchissant, elle n'avait pas vraiment changé. Son regard rêveur croisa celui de Suzanne. "Vous pouvez rester dans la rue si un vol vous gêne Suzanne vous savez." Lui annonça t elle d'un air malicieux pour voir si elle était courageuse. Ce fut à son grand étonnement Marie qui se débina. Une autre fête à la même heure semblerait il. Ce ne fut pas une grande perte pour Estelle qui n'avait pas aimé la façon dont Marie lui avait parlé depuis leur rencontre dans ce bar. "Bon vu que la femme fatale est partie, l'on peut continuer... Nous voilà devant la boutique...." Sa phrase resta en suspend car elle crut distinguer qu'il y avait encore une lumière à l'intérieur.

© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL





Dernière édition par Tess le Ven 28 Juin - 21:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mer 19 Juin - 13:53


Avalon se piqua le doigt et une énième goutte de sang perla. Elle la lècha avant qu'elle ne tache le tissu, et reprit son travail.
Depuis ce matin, Avalon se trouvait dans l'atelier de la célèbre maison de couture pour laquelle elle travaillait. Comme chaque jour, elle avait quitté très tôt le minuscule appartement qu'elle occupait, afin d'arriver à la boutique à l'heure. Toute la journée, elle faisait des vas-et-viens entre l'atelier et la remise. De la même manière qu'elle composait ses tenues dans son époque, Avalon piochait au hasard tissus et rubans, matières et couleurs. Lorsqu'elle n'avait pas de modèle, elle faisait preuve d'originalité plus que toute autre couturière ; ce qui plaisait bien, et, malgré son jeune âge, lui permettait de conserver sa place.
Ce soir-là, Avalon était restée plus tard que prévu. On lui faisait confiance : elle pouvait continuer son ouvrage tant que rien ne disparaissait et que la boutique était fermée.
Absorbée par son travail, elle n'avait pourtant pas verrouillé la porte d'entrée après le départ de ses collègues. Aussi put-elle entendre le carillon de la porte qui s'ouvre résonner dans le magasin vide. Toutefois, Avalon n'y prêta pas la moindre attention. Pas de suite, en tout cas.
L'aiguille se planta à nouveau dans sa peau et Avalon étouffa un juron. Cette robe la rendait folle. Elle savait qu'en s'obstinant ainsi, jamais elle ne parviendrait à coudre correctement.
« I need a break », lâcha-t-elle, épuisée. Comme souvent lorsqu'elle était nerveuse, son anglais natal reprenait le dessus sur le français - langue qu'elle pratique pourtant à longueur de journée.
Avalon posa la robe près de sa machine à coudre et sortit de l'atelier, allumant sur son passage les lumières de la boutique. Elle était persuadée d'avoir entendu quelque chose, sans pouvoir dire quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Voyageur du temps
Voyageur du temps
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Localisation : Marie-Elizabeth: Chateau, James: Son bateau, Suzanne: Appartement au-dessus de Chez Jazzy, Joseph: Le Manoir familiale (ou son appart' en plein Paris), Alexia: Son Manoir, Chris: Appartement en plein centre de Paris

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Dim 23 Juin - 18:30

Minuit à Paris



*Suzanne avait observé avec amusement le conflit Estelle/Ernest, elle les adorait ces deux-là et le leur fit savoir avec naturelle.*
_ Vous savez vous deux, je pense que je vais passer un moment à bien rigoler, cette soirée promet d'être tellement passionnante.
*Elle tapa avec enthousiasme dans ses mains, elle avait toujours été d'un naturelle joyeux, mais elle se sentait obliger de le montrer encore plus après les derniers événements de sa vie, et peu importe ce qu'en disait son meilleur ami. Elle observa avec tristesse Marie s'en aller, poussant un petit soupire déçue*
_ Il est dommage que nous ayons perdu une femme pour cette quête, Ernest vous venez de prendre du galon. *Elle eut un autre sourire encore plus grand, avant de se tourner vers Estelle pour répondre à son défi* Quand à vous ma chère, sachez que je ne refuse jamais un bon défi, encore moins quand ce défi relève de l'illégalité pour la bonne cause. *Elle lui fit un clin d’œil joueur* Alors allons-y. Est-ce que vous nous accompagnerez Ernest? *polie, et en même temps excitée par l'aventure qui s'offrait à elle, sans faire attention à son environnement*






_________________


Dernière édition par Marie le Mer 26 Juin - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Dim 23 Juin - 21:09

Minuit à Paris

Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon


La franchise de Suzanne fit naitre un doux sourire sous la moustache brune d'Ernest ainsi que sur le visage opale de la journaliste.
" Ah si toutes les femmes étaient comme vous ma chère Suzanne... Les hommes auraient plus confiance en eux. *Annonça de bon coeur le seul homme de la petite troupe. Puis il adressa un regard malicieux à Estelle avant d'ajouter* Les "ladys" ont plutôt l'habitude de pointer du doigt ce qui ne va pas."
Estelle haussa un sourcil interrogateur d'un air de dire "c'est de moi que vous parlez?" et remit une mèche de cheveux blond qui était tombée en bataille sur son front bien en place sous son chapeau. L'écrivain devait parler en connaissance de cause car son charme viril séduisait bon nombre de jolies fleurs parisiennes et américaines. Cependant Estelle se souvint qu'on ne lui donna pas la réputation d'un coureur de jupon, Hemingway étant en concubinage avec une jeune rousse discrète qui ne parlait que quelques mots de français.  Comment s'appelait elle déjà?
Suzanne baissait à présent ses paupières légèrement fardées, d'un air attristé:" Il est dommage que nous ayons perdu une femme pour cette quête, Ernest vous venez de prendre du galon".
Sa remarque fit sourire Estelle, d'autant plus que par la suite elle lui fit bien comprendre qu'elle était aussi motivée qu'elle pour accomplir jusqu'au bout sa mission et pourquoi pas gagner le petit jeu?
Suzanne fit un charmant clin d'oeil et continua sa tirade qui semblait stimuler tous les membres de l'équipe: "Alors allons-y. Est-ce que vous nous accompagnerez Ernest?
Celui ci haussa les épaules d'un air faussement résigné qui fit sourire les filles :
_ Puisqu'il le faut. Vous pourrez vous vanter auprès de ma femme de m'avoir trainé faire du shopping, elle vous adulera ma petite Hash." Ainsi elle s'appelait Hash? Ah ces américains pensa Estelle, quels drôles de patronymes avaient ils.. Hash ce n'était pas très féminin comme prénom.
Notre journaliste hocha la tête satisfaite tout en posant délicatement sa main sur la poignée de porte de la boutique: " Très bien, vous n'auriez pas pu me faire plus plaisir. *Elle sourit à Suzanne* Il ne reste que les femmes avec du mordant....  Et un fin boxeur. * Finit elle non sans humour. Estelle tourna la tête et colla son nez sur la vitre froide de la vitrine pour distinguer quelque chose.* J'ai l'impression qu'il y a de la lumière au fond... Ce n'est pas une heure pour travailler! *s'exclama t elle un ton plus bas pour n'éveiller aucun soupçon*.
_ J'ai entendu dire que certains patrons laissaient brûler une lampe dans leur magasin pour effrayer les voleurs alors qu'il n'y a personne dans la boutique.
_ Vraiment Ernest? Comment savez vous ça?

L'américain bomba légèrement le torse:
_ Ne saviez vous pas que j'étais journaliste moi aussi Mademoiselle Fitzerald? Les journalistes ne citent jamais leurs sources...
Estelle fit des yeux ronds, elle n'avait jamais appris qu'il n'était pas qu'écrivain:
_ Ah... bon? Je suis désolée, je pensais connaitre tous mes confrères, vos articles ont du paraitre aux Etats Unis uniquement..." Elle était toute gênée, oubliant brièvement qu'il ne valait mieux pas perdre de temps. Suzanne la rappela gentimment à l'ordre en coupant court à leur conversation. D'autant plus que leur voix les auraient fait repérer s'il y avait réellement quelqu'un.
" Très juste." Répondit Estelle. Cette déduction l'engagea à ouvrir carrément la porte ce qui fit tinter une petite clochette. Le tintement fit sursauter Estelle tandis qu'Ernest attrapait du bout des doigts la clochette pour la faire taire. On ne vit personne alors Estelle s'engouffra dans les rayons et prit soigneusement une robe pourpre de gala.
" Nous avons donc fini? C'était plus facile que prévu." Dit Hemingway d'un ton ironique.
Estelle regarda à droite puis à gauche. Après tout puisqu'il n'y avait personne... " Oh pourrions nous faire une pierre deux coups? C'est stupide de prendre une robe qui coûte des milliers de francs sans même savoir si elle nous ira... n'est ce pas? J'en ai pour 5 minutes le temps de l'essayer..." Elle assena sa phrase d'un petit sourire tout mignon, battant des cils pour qu'on cède à sa demande. Ernest leva les yeux au ciel.
" ça aurait été trop beau qu'une femme fasse ses emplettes en une fraction de seconde."
Estelle sautilla ravie que personne ne l'empêche d'assouvir son caprice et arriva en quelques enjambée derrière la cabine d'essayage. Ces robes à la mode  vous comprimaient si bien la poitrine qu'il était presque impossible de les enfiler ou de les enlever sans l'aide d'une tierce personne. Estelle se contorsionna pourtant si bien qu'elle y arriva avec grand peine. La belle blonde laissait échapper de temps à autres des "aie" et autres "putain" sans pouvoir s'en empêcher, faisant bouger le rideau de sa cabine.
" Tout va bien là dedans?" Lui demanda Ernest. Estelle percevait la moquerie. " Vous avez besoin d'aide ma chère Estelle?
_ Pas le moins du monde de la part d'un homme marié monsieur Hemingway.
*Elle sortit uniquement sa tête* Je sais m'habiller depuis l'âge de 5 ans figurez vous." Aussitôt dit elle repartit dans sa cabine pour effectuer les derniers ajustements, laissant en plan Ernest qui souriait au vu de la répartie de sa collègue. Soudain toutes les lumières s'allumèrent. Estelle ne comprit pas la stratégie de ses amis. Elle lança: "Dîtes je sais que c'est moi qui vous fait perdre du temps mais je me permets de vous dire que ce n'est pas très malin de tout allumer... Je veux dire que des voleurs se doivent d'être discrets d'habitud..." Elle se tut tout net en sortant de la cabine d'essayage, la robe rouge sur le dos, tombant nez à nez avec Avalon.

© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL



Dernière édition par Tess le Ven 28 Juin - 21:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mer 26 Juin - 14:07


Les lumières éclairèrent la boutique et Avalon tomba nez-à-nez avec une jeune femme à l'air stupéfait. Celle-là même qui avait prononcé le mot "voleur" à voix haute et portait une robe qui n'était manifestement pas la sienne. La nervosité d'Avalon fut vite remplacée par de la colère, et la jeune fille ne pu s'empêcher de parler anglais.
« Qu'est-ce que... Qu'est-ce que vous faites ici ? Qui êtes-vous ? Pourquoi..? »
Un homme qu'elle n'avait jusque là pas remarqué, lui répondit calmement, dans un parfait anglais.
« Bonsoir, mademoiselle. Je m'appelle Ernest Hemingway. Voici mesdemoiselles Estelle Fitzgerald et Suzanne Collins. Nous participons cette nuit à une sorte de chasse au trésor orchestrée par Salvador Dali, qui nous a mené jusqu'à cette boutique. »
Perplexe mais un peu plus calme - elle n'avait visiblement rien à craindre des trois jeunes gens -, Avalon répondit du tac-au-tac, en français cette fois-ci.
« Et c'est à cette heure-là que mademoiselle fait du shopping ? » Elle lança un regard appuyé à la jeune femme qui n'avait pas quitté la cabine et reprit. « Vous n'avez absolument rien à faire ici. Si votre chasse au trésor quelconque vous oblige à voler une robe, et bien faites cela ailleurs. Il y a une friperie à trois rues d'ici. » conclut-elle.
En vérité, l'idée d'une chasse au trésor en plein Paris des années vingt l'amusait. Or si une robe venait à disparaître, c'était son travail qu'elle mettait en jeu ; ce qu'elle ne pouvait pas vraiment se permettre.
Revenir en haut Aller en bas
Marie
Voyageur du temps
Voyageur du temps
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Localisation : Marie-Elizabeth: Chateau, James: Son bateau, Suzanne: Appartement au-dessus de Chez Jazzy, Joseph: Le Manoir familiale (ou son appart' en plein Paris), Alexia: Son Manoir, Chris: Appartement en plein centre de Paris

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mer 26 Juin - 14:51

Minuit à Paris



Suzanne avait carrément attrapé le bras de son nouveau coéquipier pour être sur que celui-ci les suive et quand Ernest protesta en disant que si sa femme était au courant qu'il se laissait mener par le bout du nez, alors il en entendrait parler pendant longtemps. A ce moment là, elle ne put se retenir de rire aux éclats, joyeuse.

Pendant la discussion entre Estelle et Ernest, devant le magasin, elle avait profité pour regarder dans la vitrine les robes, très belles d'ailleurs, même si on voyait sur chacune d'elle l'influence qu'avait chaque couturière ayant repris les robes. Elle adorait l'histoire derrière les robes, il y avait toujours tellement à dire. C'est pour cela qu'elle reprit Estelle et Ernest quand ils prirent trop longtemps à parlementer, elle avait hâte de voir ce que cette boutique pouvait réserver comme surprise.

Quand Ernest commença à taquiner Estelle, elle prit un air choqué.

_ Mon bon monsieur, je vous croyais plus respectueux des femmes, laissez donc Estelle prendre son temps s'il le faut, et parlez-moi un peu de votre femme.


Ernest parla donc un petit moment de sa femme, jusqu'au moment où les lumières s'allumèrent et qu'une jeune femme apparut. Suzanne eut une mini-grimace.

_ Autant pour la discrétion ma chère Estelle, je crois que nous nous sommes trompés pour cette fois.


Elle appuya le discours d'Ernest d'un petit hochement de tête et sautilla jusqu'à Avalon, ayant bien une idée de comment désamorcer la situation. Elle prit avec un petit sourire la main d'Avalon entre les siennes et dit doucement, avec ses yeux malicieux.

_ Désolé de vous avoir fait peur ainsi, Mademoiselle, je sais que nous n'aurions pas du nous trouver dans votre magasin, mais on a été attiré par les robes, et comme l'a dit mon ami, par une chasse aux trésors. Je suis désolé si cela peut vous causer du soucis, mais ne devriez-vous pas vous reposer à cette heure?
*Elle leva la main d'Avalon vers la lumière, celle-ci étant remplis de petits ponts rouges dû à ses piqures. Elle lui fit un petit sourire, mi-triste, mi-malicieux* Et puis, je pense que vos mains crient grâce, que diriez-vous de vous joindre à nous?






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mer 26 Juin - 20:38


Minuit à Paris

Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon


Estelle fit un sourire un peu confus à Avalon, telle une enfant prise sur le vif alors qu'elle faisait une bêtise... Les remords ne l'étouffant pas, elle put tout de même lancer un regard vers le miroir le plus proche et constater que cette robe lu allait comme un gant, la drapé rouge retombant parfaitement sur ses cuisses fermes. Elle avait compris ce que les deux anglophones s'étaient dit, héritage de ses quelques années dans un pensionnat d'Oxford alors qu'elle était au collège et trouva qu'Ernest s'était remarquablement débrouillé pour calmer la petite couturière. Quel âge pouvait elle avoir? 4 ans de moins qu'Estelle? Un jour il faudrait tout de même que la journaliste glisse un mot à un ministre influent au sujet de l'âge légal de travail... Il fallait dire que ses coéquipiers de fortune étaient si calme qu'ils inspireraient confiance à n'importe qui, l'on se serait cru dans le film d'Arsène Lupin le gentleman cambrioleur. Estelle fit les gros yeux à Suzanne lorsqu'elle proposa à l'inconnue de les rejoindre, d'un air de dire que c'était une mauvaise idée. Ils devaient déjà être reconnaissants qu'Avalon ne les ai pas dénoncé à la police en poussant des hurlements, il ne fallait pas non plus abuser... Bien loin de se changer, Estelle se mit à côté de Suzanne, resplendissant dans la robe rouge: " Voyez vous toute la difficulté est de voler une robe de grand couturier, de vulgaires fripes nous valent une élimination du jeu... *Elle tourna sur elle même* C'est très joli et ça me va comme un gant non? " Elle esquissa un sourire sans gêne en balayant la pièce du regard. La boutique n'avait pas beaucoup changé depuis son enfance. Quelques objets par ci par là avaient changé de place et vraisemblablement le vase qui se trouvait sur la petite table avait été brisé, l'on voyait encore la trace de son pied formée par la poussière. Ah non... Estelle se souvint que c'était un homme qui l'avait brisé il y a longtemps par un jour de grande foule. Ses yeux couleur azur brillèrent d'une lueur singulière et elle reporta son regard sur la jeune Avalon lui proposant un marché: " C'est toujours madame Maurice qui est propriétaire? Ecoutez elle me connait très bien moi et ma famille, nous venons souvent... La boutique n'ouvre qu'à partir de 11 heures demain, vous avez l'air gentille, vous ne voudriez pas que par votre faute on perde notre jeu hein? *Elle fit une bouille de chien battu, battant ses long cil.* Alors je vous propose de nous laisser partir avec, vous pouvez nous accompagnez si vous avez peur qu'on la vole pour de bon... Et demain je viens la payer dès que ça ouvre. ça vous va? *Elle tendit sa main et prit son plus bel accent anglais. Un demi vol c'était toujours mieux que rien du tout.* Deal?"
Ernest esquissa un sourire devant les négociations qui prenaient place et souffla à Suzanne:" Elle doit vraiment l'aimer cette robe notre Estelle. *puis il échangea un regard avec Avalon, un de ces regard franc et honnête dont vous ne pouvez pas douter. Il avait le don de mettre tout de suite à l'aise les gens, peut être était ce son côté américain qui ressortait immédiatement chez lui?* La vie est trop courte pour ne pas en profiter ne croyez vous pas.... mademoiselle...? Il n'y a rien de plus romanesque que de suivre trois excentriques étrangers dans une course contre la montre..."Dit il d'un ton amusé.
Estelle rajouta, complice: "Et en romanesque monsieur Hemingway s'y connait."

© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Sam 29 Juin - 23:13


Lorsque Suzanne lui proposa de se joindre à eux, Avalon ne sut que répondre. Certes, sa curiosité la poussait à participer ; mais avec des inconnus, voleurs de surcroît, et en pleine nuit ? Le geste de la jeune femme la gêna et elle retira ses mains, effectivement meurtries. Avalon ouvrit la bouche, prête à refuser l'invitation, quand la femme en robe rouge l'interrompit.
« C'est toujours madame Maurice qui est propriétaire ? Écoutez, elle me connaît très bien moi et ma famille, nous venons souvent... La boutique n'ouvre qu'à partir de 11 heures demain, vous avez l'air gentille, vous ne voudriez pas que par votre faute on perde notre jeu, hein ? Alors je vous propose de nous laisser partir avec, vous pouvez nous accompagnez si vous avez peur qu'on la vole pour de bon... Et demain je viens la payer dès que ça ouvre. Ça vous va ? »
Avalon ne s'était pas attendue à ce genre de proposition. Elle réfléchit une minute, pendant laquelle elle laissa Estelle récupérer sa main, et prêta vaguement attention aux arguments déployés par Ernest. Une idée avait germé dans son esprit. Il lui fallait juste être sûre qu'elle soit bonne.
« Je... Attendez ici. » dit-elle enfin, à la grande surprise des trois amis.
Avalon leur tourna le dos et retourna dans l'atelier. Elle réapparut peu de temps après, une autre robe dans les mains.
« Voici. (Elle déposa la robe dans les mains de Suzanne et s'écarta.) Mon travail du jour, annonça-t-elle. Etant donné que personne ne l'a vue finie, je ne cours aucun risque. Cette robe aurait dû être vendue ici, alors cela compte, n'est-ce pas ? Si l'on se pose des questions, je trouverais bien une excuse, et vous pouvez ainsi retirer cette robe, ajouta-t-elle avec un regard appuyé en direction d'Estelle. Mais vous pourrez toujours l'acheter demain. Dès 11h, comme vous l'avez si bien proposé. Et, bien entendu, je vous accompagne. Deal! » conclu Avalon, plutôt fière d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mar 2 Juil - 13:49


Minuit à Paris

Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon

Alors qu'Avalon leur faussait compagnie, Estelle échangea un regard inquiet avec ses coéquipiers. Et si elle s'enfuyait par la porte de derrière pour les dénoncer? Ernest haussa les épaules comme s'il avait comprit ce à quoi pensait la journaliste et lui disait qu'il fallait bien attendre un peu pour voir la tournure que prendraient des choses.
Après que la tête blonde de la couturière ait réapparut de derrières les tissus et les mannequins bourrés d'épingles et d'aiguilles, Estelle hocha la tête, convaincue. Comme ça ils prendraient encore moins de risque. Elle porta sa main sur le pli de sa robe, sortant légèrement sa lèvre inférieure: "Je suppose que si l'on fait comme ça je vais devoir me changer..." Et elle traina le pied en direction de la cabine d'essayage un peu déçue de ne pas pouvoir courir les rues parisiennes en robe de soirée.
Hemingway sourit et lança d'un ton franc à Avalon: " I knew that you were a kind girl.I've never been wrong about people! What's your name sweetie? *Il sourit et reporta son regard sur Suzanne* ça ne vous dérange pas de la porter à bout de bras toute la nuit? Vous voulez l'essayer vous aussi peut être?" L'interrogea t il avec un sourire.
Depuis que la lumière était allumée, l'on pouvait voir se dessiner sur le rideau de la cabine l'ombre chinoise d'Estelle. "J'ai presque fini! Lança t elle en agitant sa main au dessus du rideau, faisant le signe 5 pour désigner les minutes. Enlever la robe haute couture se révélait beaucoup plus aisé que de l'enfiler. En remettant sa petite robe noire elle vit que la liste des défis à relever pour la soirée avait glissé hors de son sac. Estelle se pencha pour la ramasser, et lit la suite tout en ouvrant le rideau de la cabine d'essayage. " Je suppose que vous n'avez pas emmené avec vous votre matériel d'escalade Ernest?
Le-dit Hemingway arqua un sourcil à cette curieuse demande:
_ Vous m’intéressez Estelle. Qu'est ce que la prochaine étape nous réserve?
La blondinette releva ses yeux clairs vers la petite troupe et répondit:
_ Aller jusqu'au sommet de la tour Eiffel.
_ Ce n'est pas interdit jusqu'à un certain étage?
_ C'est bien ça le défi. Espérons qu'il y ait un ascenseur privé, je n'ai pas pris la bonne paire de chaussures sinon".

© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Marie
Voyageur du temps
Voyageur du temps
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Localisation : Marie-Elizabeth: Chateau, James: Son bateau, Suzanne: Appartement au-dessus de Chez Jazzy, Joseph: Le Manoir familiale (ou son appart' en plein Paris), Alexia: Son Manoir, Chris: Appartement en plein centre de Paris

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mar 2 Juil - 15:04

Minuit à Paris



Suzanne avait rendu son regard interdit à Estelle, elle ne savait pas comment allait réagir Avalon et elle était tout de même un peu inquiète de cela, même si elle tentait de ne pas le montrer.
Mais elle profita de ce petit temps pour tenter de détendre l’atmosphère avec Ernest, avec un sourire amusé, elle lança assez fort pour qu'Estelle l'entende :

_ Oui, je pense que cette robe a tapé dans l’œil de notre chère Estelle et que nous allons en entendre parler pendant quelques temps ensuite.


Elle lança un clin d'oeil à ses deux complices et observa avec incrédulité et surprise le manège d'Avalon. Elle eut un grand sourire en prenant la robe dans ses mains et quand elle comprit qu'Avalon allait les accompagner dans cette chasse au trésor, se retenant de justesse de faire partager sa joie à tout le monde avec des étreintes, en ayant remarqué que cela mettait Avalon et dans une moindre mesure Estelle mal à l'aise.
Elle éclata d'un rire clair et sincère quand Estelle fit la moue en retournant à l'intérieur de sa cabine pour se changer.

_ Je crois ma chère, que vous allez recevoir contribution demain pour votre travail quand Estelle viendra acheter ce vêtement, vous venez de la priver de quelques choses apparemment.


Elle lui fit un petit clin d'oeil joueur, elle adorait cette soirée pour le moment, alors quand Ernest parla, elle tendit l'oreille, elle voulait connaître le nom de leur nouvelle amie, mais elle ne put s'empêcher avant de répondre à Ernest.

_ Mon cher Ernest, je pense que porter un robe à bout de bras pendant toute une soirée devrait être dans mes cordes, surtout quand on voit quelle merveille elle est. *Elle tient la robe à bout de bras et la regarda avec nostalgie* On a pas le temps de s'arrêter pour se changer, mais j'espère que je pourrais la garder après ce soir, elle est vraiment très belle... Et je ne vais pas vous laisser tout porter, vous avez trois jolies femmes blondes avec vous ce soir, autant en profiter pour partager le poids de notre chasse... Même quand celle-ci concerne une robe...

Elle secoua doucement la tête, ses petits cheveux blonds retombant devant son visage, elle les enleva d'un geste machinal, habituel en entendant Estelle parlait de leur nouvelle quête.

_ Alors c'est parti pour de nouvelles aventures.... J'espère juste ma chère Estelle que vous n'avez pas oublié votre matériel de journaliste.
*Quand elle vit le regard interrogateur de son amie, elle s'expliqua* Eh bien, il va bien leur falloir une preuve, et quoi de mieux qu'une photo pour cela? *Elle eut un petit rire amusée en parlant et en voyant Estelle ouvrir de grands yeux quand elle comprit qu'elle allait devoir trimballer en plus de ses chaussures à talons, un appareil photo en haut de la Tour Eiffel, elle eut tout de même un peu pitié pour elle* Voulez-vous que nous nous arrêtions chez un ami? Je laisse souvent mes paires de chaussures là-bas, je dois bien en avoir quelqu'un plus confortable que les votre, et puis, nous avons l'air de faire la même pointure...

Elle plia confortablement entre ses mains la robe, veillant à ne pas la froisser en demandant doucement à Avalon :

_ Et vous ma chère, n'avez-vous pas de vêtements un peu plus chaud avec vous ce matin quand vous êtes venus? La chasse risque de durer et la soirée de se refroidir...







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mar 2 Juil - 15:46


Minuit à Paris

Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon

Le sourire d'Estelle revint en grand sur son visage fin à l'entente de la proposition de Suzanne. Elle frappa dans ses mains, réjouie d'avance: " Quelle belle idée! Merci Suzanne vous me sauvez la vie! C'était ça ou bien Ernest aurait du me porter jusqu'en haut de l'emblème de la capitale... Annonça t elle malicieusement. Cela l'amusa d'autant plus en voyant le regard interloqué d'Hemingway qui répondit un "mais bien sûr" d'un ton très convainquant. Nous sommes donc partis? Suzanne a raison mademoiselle, prenez votre manteau, il n'y a rien de plus trompeur que la température à Paris." Sur ce, Estelle sortit tranquillement de la boutique et attendit ses nouveaux amis sur le trottoir. On patienta un peu le temps qu'Avalon ferme à double tour la boutique chic et Estelle siffla comme un homme un taxi qui passait par là. Cela s'avéra très efficace car la voiture pila juste devant les piétons, Ernest ouvrit galamment la porte aux trois demoiselles en souriant et en les gratifiant d'un "Ladies.." Il eut donc le droit de s’asseoir à côté du chauffeur, toutes les places étant prises à l'arrière. Le chauffeur examina ses nouveaux passagers d'un oeil goguenard. "Je dépose où ce monsieur et ses chéries? Ernest rit, bombant le torse assez fier de se retrouvé en de si bonne compagnie comme l'avait souligné plus tôt Suzanne.
_ A son harem le plus proche je vous prie.
_ Pardon?

Estelle arqua un sourcil et échangea un regard complice avec ses camarades voyant que le taxi n'avait pas pigé la blague:
_ Suzanne où loge votre ami?
_Ce n'est pas loin, 10 rue de Créteil s'il vous plait
_ C'est parti ma p'tite dame"
Et le moteur qui tournait pétarada bruyamment en avançant à nouveau.
Estelle lança un regard en coin dans le rétroviseur intérieur, croisant celui du chauffeur. Elle connaissait toutes leurs ruses pour vous faire payer plein pot, alors ce soir il était hors de question qu'ils perdent du temps. "Et pas de détours hein? Je connais tout à fait cette rue, suivez mon indication je vous prie." Elle s'avança un peu, le coude posé sur le siège du conducteur qui faisait la moue. Ernest éclata de rire: "Elle est pire qu'un homme ma parole. But taxi is the same everywhere, isn't it? They steal poor citizens like us." Dit il pour éviter de vexer le chauffeur. Les taxis n'étaient en effet pas réputés pour leur bonne humeur, surtout les parisiens qui avaient une mauvaise réputation internationale.
"Ah vous êtes rosbif?" Lança le conducteur assez grossièrement. Ils arrivèrent en quelques minutes au son des ordres de la journaliste en talons aiguilles. C'est elle qui paya, sortant en dernier du véhicule pour glisser un billet vert au chauffeur en guise de règlement et de pourboires. "Tenez c'est pour vous et votre petite.
_ Comment vous savez que..."
Estelle pointa du doigt la petite photo en noir et blanc qui pendait au bout de ses clés et sourit avant de sortir du véhicule. Ses compagnons avaient déjà frappé à la porte de l'ami de la joviale Suzanne.
" Vous êtes sûre qu'il est debout à cette heure? Interrogea Ernest.
La lourde porte s'ouvrit sur une tête connue... Estelle fit de grands yeux et ça sortit tout seul: "Vous!" Jospeh et elle se croisaient décidément partout...
© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Marie
Voyageur du temps
Voyageur du temps
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Localisation : Marie-Elizabeth: Chateau, James: Son bateau, Suzanne: Appartement au-dessus de Chez Jazzy, Joseph: Le Manoir familiale (ou son appart' en plein Paris), Alexia: Son Manoir, Chris: Appartement en plein centre de Paris

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Mar 2 Juil - 21:17

Minuit à Paris



Suzanne eut un petit rire amusé devant l'enthousiasme d'Estelle à l'idée de changer de chaussures, décidément, elle devait vraiment craindre de se faire mal. Quoi que, vue les talons qu'elle avait, Suzanne elle-même aurait eu peur de se faire mal aux pieds.
Elle attendit avec les autres qu'Avalon revienne, appuyé contre le mur jaune pâle qui faisait parti du magasin, attendant avec impatience que tout le monde arrive, elle espérait juste que Joseph ne se comporterait pas comme un... séducteur... Quoi que, c'était peut-être trop espéré de sa part.

Elle s'installa à l'arrière avec les deux autres blondes, observant avec amusement le manège d'Estelle, bien qu'elle soit heureuse que celle-ci les empêche de perdre du temps pour que le chauffeur puisse gagner de l'argent à cette heure de la nuit.
Elle pensa distraitement à l'appartement de Joseph, se demandant s'il y serait, on était en plein milieu de semaine donc normalement, il y serait, mais elle savait que parfois, son père exigeait que Joseph les rejoigne pour une soirée dans le Manoir familiale qui serait bientôt en son nom vu la santé dégradante du père de Joseph.
Elle poussa un petit soupire en se disant qu'elle aurait bientôt la réponse, même si elle espérait qu'il serait présent, sinon, elle allait devoir chercher ses clés dans le bric-à-brac qu'était son sac, et là, il en avait pour un bout de temps.

Elle descendit rapidement du taxi, en tout cas dès qu'elle put, vu qu'elle se trouvait sur la place du milieu, pendant le temps où Estelle parla au chauffeur, elle posa quelques questions à Avalon, tout en montant les mini-escaliers et en toquant à la porte.

_ Alors, cela fait longtemps que vous travaillez pour ce magasin? Qu'est-ce que vous faisiez avant cela? Vous venez de Paris? Question idiote vu votre anglais... Vous préférez quoi? Paris ou l'Angleterre? J'ai toujours voulu aller là-bas, bien que ce pays paraisse très froid.
*Elle vit soudain la gêne d'Avalon et rougit* Désolé, je suis un peu trop enthousiaste, et j'ai tendance à être indiscrète aussi...

Elle se racla un peu la gorge, gêné, mais heureusement pour elle, Ernest intervient pour lui demander si Joseph était debout à cette heure, elle eut un petit rire amusé et s'apprêta à lui répondre quand la porte s'ouvrit et qu'elle entendit Estelle dire "Vous?" avec de grands yeux...

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤
(Du Côté de Joseph, avant d'ouvrir la porte...)


Joseph était revenue tard, non-accompagné pour une fois, il avait accompagné son ami dans un enterrement de vie de garçon, mais n'était pas saoule, ni même ne serait-ce qu'un peu alcoolisé car il avait promis à Lise, la fiancée, de veiller sur son futur mari, et en ayant vu celui-ci commençait à répondre à des avances après quelques verres avalés, il avait décidé que lui éviterait de se bourrer pour avoir toutes ses capacités pour veiller sur son ami.

Il était ainsi rentrée deux heures plus tôt et s'était plongé dans un dossier juridique quand il avait compris que le sommeil ne viendrait pas le prendre, à croire que cette soirée et cette corde au cou passé pour ses deux amis l'avait fait réfléchir, il ne comprendrait jamais les Hommes qui décidaient de se marier... Le mariage, ça n'était vraiment pas pour lui...

Enfin, il se leva quand il entendit la sonnette, ne retirant pas ses lunettes de vue de son nez, ouais, on ne pouvait pas faire des veillés aussi tard, et travailler sur un dossier écris avec de minuscules caractères sans recevoir un peu d'aide.

C'est donc avec de fines montures noirs, un bas de pantalon de soirée, en tout et pour tout qu'il ouvrit la porte.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤ ¤
(Retour au présent)

Joseph ouvrit donc la porte et eut une petite surprise quand il vit qui se trouvait devant lui.

_ Suzzie? Et avec ma chère Estelle en plus?
*Le retour de son bon vieux sourire malicieux et séducteur aux lèvres*
_ Quoi? Vous vous connaissez? *Son regard à elle, navigua entre son meilleur ami et Estelle, elle poussa un soupire contrarié* Toi t'as encore essayé un plan drague, j'espère bien qu'Estelle ne s'est pas laissé avoir, ça te fera les pieds tiens.

Suzanne poussa sur la poitrine de Joseph pour entrer dans l'appartement comme si elle était chez elle. Joseph se laissa faire en lâchant enfin Estelle des yeux, roulant les siens, et se décalant sur le côté pour laisser Avalon et Ernest entrer, après tout, pour maintenant, autant ne pas les laisser dehors.

_ Qu'est-ce que tu fais ici à...
*regardant sa montre et fronçant les sourcils en voyant l'heure* presque une heure du matin, Suzzie?
_ On a besoin de mes ballerines, on s'amuse, mais les chaussures d'Estelle ne lui vont pas... *Répondit Suzanne, les points sur les hanches en le regardant dans les yeux, Joseph eut un petit sourire malicieux en répondant:*
_ Je trouve que ces chaussures lui vont très bien moi, ça...
*Suzanne s'avança vers Joseph, comme si elle allait tenter de le taper s'il disait un mot de plus, Joseph eut un petit rire, sincèrement amusé, tout en regardant Suzanne avec des yeux joueurs mais tendres* Tes chaussures sont dans l'armoire derrière toi, je les ai rangé vu que tu n'avais pas l'air décidé de le faire...
*Suzanne marmonna* _ Elles étaient très bien là où elles étaient...
_ Ce qui veut dire en plein milieu de la pièce. Je vous laisse, le temps d'enfiler un haut et de ranger ses lunettes...

Joseph partit pendant que Suzanne dirigeait tous ses amis vers la fameuse armoire, remplit d'une vingtaine au moins de paire de chaussures, celle-ci était le pêché mignon de Suzanne. Elle sortit victorieusement plusieurs paires de chaussures sans talons et jeta un coup d’œil à Estelle.

_ Vas-y, pose les moi tes questions.
*amusée*






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Sam 20 Juil - 22:21


Avalon eu tout juste le temps d'attraper son manteau, son fourre-tout, et de fermer la boutique que, déjà, ils sautaient dans un taxi. Direction ? Inconnue ! Pourtant cela lui importait peu. Malgré sa nature discrète et timide, elle se sentait heureuse et avait envie de le communiquer à tout le monde - comme semblait le faire si facilement Suzanne. Hormi Julie, une vendeuse du magasin qui l'avait prise sous son aile, Avalon ne s'était fait aucune amie depuis son étrange saut dans le temps. Peut-être tenait-elle là l'occasion d'en avoir enfin.
Le taxi s'arrêta et Avalon en sortit, suivie de près par Suzanne. La jeune femme lui posa plusieurs questions auxquelles elle peina à répondre tant son débit était rapide. Ernest les interrompit et Suzanne frappa à la porte, qui s'ouvrit sur un homme d'une vingtaine d'années. Si Suzanne avait l'air de très bien le connaître, elle parut surprise lorsqu'Estelle le reconnu. Toutefois Avalon prêta peu d'attention à leurs propos, étant donné que cette histoire ne la concernait pas.
L'homme fini par les faire entrer, puis s'éclipsa sans même s'être présenté, comme s'il était connu de tous. Ce qui n'était bien sûr pas le cas. Avalon était entrée chez un inconnu, avec des personnes qui lui étaient presque inconnues, dans une époque inconnue, à laquelle elle avait parfois du mal à se faire. Or sa curiosité ne s'en trouva que plus grande qu'habituellement. La question qui lui brûlait les lèvres depuis un moment fini par s'échapper.
« Chez qui sommes nous, au juste ? Car à part chez un gardien de chaussures pour dames, je ne vois pas. »
Et la remarque avait fusé elle aussi. Elle n'espérait pas vexer Suzanne ; seulement montrer qu'elle pouvait parler sans bafouiller ou être interrompue - pour une fois. Avalon se montrait plutôt maladroite lorsqu'elle tentait de faire de l'humour. Elle craignait de l'avoir été, en tout cas, mais cela ne l'empêcha pas de garder son faible sourire.
Elle voulait une réponse.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Lun 22 Juil - 19:10


Minuit à Paris

Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon

Elle avait échangé un long regard avec Joseph sur le pas de la porte. Elle avait lu plusieurs émotions dans ses yeux bleus: surprise, amusement. Des impressions partagées par la journaliste. Ses lunettes lui donnaient un air d'intellectuel qui dénotait avec sa personnalité légère. Ce changement la fit sourire et ils entrèrent en file indienne dans le coquet appartement. Estelle se dit qu'ils risquaient bien de tomber sur sa dernière conquête en date à moitié nue au milieu du salon, si bien qu'elle se tint un peu en retrait, appuyée au mur tandis que Suzanne échangeait des paroles complices avec son ami... amant.... plus que ça? Elle arqua un sourcil en voyant le regard de Joseph s'attarder sur ses chevilles.
"Merci mais je ne vais pas changer de chaussures par pur esthétisme." Souffla t elle de son ton ironique habituel. " On a prévu de faire de l'escalade ce soir." Un sourire ponctua sa phrase et elle porta son attention sur l'intérieur du jeune homme. C'était curieusement sans faute de goût et bien rangé excepté la multitude de papiers éparpillés sur son bureau à la lumière d'une petite lampe. Estelle prit un cadre qui se trouvait sur une étagère entre ses mains et l'examina sans gêne. Au centre du cadre Suzanne, Joseph et des personnes plus âgées souriaient de toutes leurs dents au milieu d'un petit jardin. "C'est presque la parfaite photo de famille." Murmura t elle tout haut, sa curiosité se trouvant aiguisée. Elle se dirigea au dessus du bureau pour regarder de plus près le dossier en vrac. Du vocabulaire juridique. Plainte, meurtre, interrogatoire,.... Ne me dîtes pas que cet homme était avocat ou pire... magistrat? Pensa Estelle un peu angoissée à propos des moeurs des hommes de justice français. Après tout peut être qu'elle pourrait tirer partie de sa connaissance pour des affaires futures... Reposant discrètement une feuille de papier où il était écrit "Affaire des meurtres en série classée sans suite.", Suzanne s'approcha d'elle avec plusieurs paires de chaussures plates à la main. Estelle trouva un coin pour s’asseoir à côté d'elle et essayer la première qui passait par là. Accroupie souplement, Suzanne lui sourit:" Vas y pose les moi tes questions.
Enfilant la chaussure droite sans difficulté, Estelle esquissa un sourire curieux: _ Vous êtes une sorte de couple tous les deux? Pratiquant l'amour libre?
Sa question fit mourir de rire la joviale blonde, laissant Estelle sur sa fin.
_ Quoi? Qu'est ce que j'ai dit de si drôle? *Estelle croisa les bras.* ça m'a fait bizarre de te voir aussi proche d'un don juan pareil. Il m'a fait de l'oeil un soir dans un club... J'ai rapidement cerné le personnage." Dit elle d'un ton maussade. Elle se la jouait blasée ayant trop vite jugé Jospeh. Les coureurs de jupons elle en avait croisé des centaines et ça ne l'intéressait pas. Bien que ce coureur là soit particulièrement attrayant... S'il la jouait fine il pourrait éventuellement partager une de ses nuits sans lendemain, ce genre de nuit qu'elle passait en compagnie d'hommes sans cervelle lorsqu'elle était déprimée. Elle se releva d'un bond, faisant quelques pas pour s'habituer à la chaussure.
Hemingway donnait des signes d'impatience et s'éclipsa dans un couloir, cherchant une bouteille d'alcool à portée de main. Cela faisait bien une heure qu'il n'avait pas bu une goutte et c'était impardonnable. Dans sa quête de l'ivresse il croisa Joseph qui revenait tout pimpant après sa toilette.
" Vous cherchez quelque chose... Monsieur?
_ Hemingway. Vous pourrez m'appeler Ernest une fois que je connaitrais votre nom et que vous m'aurez offert à boire."
Il sourit puis fit demi tour vers le salon. Une fois les présentations faites il demanda d'homme à homme: "Et que faîtes vous dans la vie Joseph? Je suis désolé de vous importuner à une heure pareille, on s'est lancés dans un jeu de piste concocté par Dali, un jeu de fous je ne vous dit pas! Voilà pourquoi je suis très bon à ce jeu." Il rit de bon coeur en arrivant dans la pièce principale où Avalon avait pris la parole. Estelle avait remarqué que la voix de la jeune couturière n'était pas très sûre d'elle. La journaliste éclata de rire à sa remarque puis remarqua que les deux hommes étaient sortis de nulle part.
" Chausseur vous irait bien. *dit elle avec un sourire en coin à Joseph* Cela vous permettrait de croiser des femmes à longueur de journée. *Elle réfléchit un instant, s'adressant à Avalon* Et bien nous sommes chez Joseph... Pardonnez moi je ne me rappelle pas de votre nom de famille. *On la rectifia et une fois la discussion terminée Estelle tapa du pied deux fois. Ernest avait englouti deux verres de whisky et attaquait son troisième* 1h30 déjà! Vos chaussures me vont à ravir Suzanne, merci de votre aide. Nous ne devrions plus tarder à cause de mes bêtises..."
© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Marie
Voyageur du temps
Voyageur du temps
avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 20
Localisation : Marie-Elizabeth: Chateau, James: Son bateau, Suzanne: Appartement au-dessus de Chez Jazzy, Joseph: Le Manoir familiale (ou son appart' en plein Paris), Alexia: Son Manoir, Chris: Appartement en plein centre de Paris

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Dim 28 Juil - 10:45

Minuit à Paris



Suzanne avait effectivement explosé de rire en entendant Estelle parlait, ce n'était pas la première fois qu'on la prenait pour la petite-amie de Joseph, et comme à chaque fois, ça la faisait lentement mourir de rire, sortir avec son frère de coeur? Y en a qui allait pas bien dans leur tête, non mais franchement, elle était très bien dans sa relation avec Joseph comme ça. Mais ce qui l'intrigua fut que pour une fois, celle qui le disait ne paraissait pas intéressé par Joseph, ça, c'était nouveau et rafraîchissant, rien que pour ça, Estelle montait encore de quelques points dans son estime.

_ Ma chère Estelle, je suis désolé de te dire qu'il n'y a rien romantiquement ou sexuellement parlant entre Joseph et moi. Ca serait plus un frère pour moi que tout ce que vous prêtez à notre relation.
*amusée* Et crois-moi ma chère Estelle, on ne sait jamais entièrement percée Joseph, il arrivera toujours à te surprendre.

Elle vit en même tant qu'elle entendit la remarque d'Avalon, Joseph revenir, assez complice avec Ernest. Heureusement, il avait pensé à enfiler un tee-shirt, elle le connaissait assez farceur dans l'âme pour ne pas le faire s'il en avait envie. Elle eut un petit rire amusé quand elle entendit Avalon puis Estelle contre Joseph, et dit à ce dernier.

_ Mon grand, t'as encore oublié de te présenter correctement.
*amusé et taquine*

Joseph, avec un petit sourire aux lèvres se tourna vers ces dames :
_ Eh bien, je suis désolé de vous avoir laisser dans l'embarras, et je m'appelle Joseph Black, gardien des affaires de Suzanne à ses heures perdus, mais surtout avocat.
*amusé, il se tourna vers Estelle ensuite* Et je n'ai jamais été intéressé par croiser des femmes essayant des chaussures accompagné tout le temps en groupe, devoir toucher des pieds à longueur de journée, pas toujours très odorant. Je ne suis pas trop tenté. *riant doucement*

Suzanne leva les yeux aux ciels, décidément, son ami ne changerait jamais. Elle demanda à Avalon :
_ Tant qu'à être ici, auriez-vous besoin de quelque chose Avalon?

Pendant ce temps, Joseph avec un petit sourire séducteur aux lèvres, mais aussi malicieux :
_ Vous n'êtes plus à deux minutes près maintenant ma chère Estelle. Je peux vous offrir à boire? Même si Ernest a déjà bien tapé dedans... Prenez quelque chose à manger mon cher, sinon vous n'allez pas pouvoir accompagné et protéger ces dames jusqu'à la fin de la soirée, elles devront vous traîner jusque chez vous plus qu'autre chose.






Réponse:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tess
Maitresse du jeu
Maitresse du jeu
avatar

Messages : 252
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 23
Localisation : wonderland la 2eme à droite après le chapelier fou

MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   Dim 4 Aoû - 20:52


Minuit à Paris

Estelle ☂ Suzanne ☂ Avalon ☂ Joseph


"Sautez! Vite avant que ça ne s’effondre!" Cria Estelle un étage au dessous d'Avalon. La couturière anglaise se balançait au bout de la plus haute barre de fer du la Tour Eiffel, qui commençait déjà à ployer sous son poids.
_ Mais vous voulez qu'elle s'écrase sur le béton à plus de 300 mètres sous nos pieds ou quoi? Je n'arriverais pas à la rattraper!
_ Pour une fois que vous vous montreriez utile dans cette histoire Ernest, il faut que vous jouiez les peureux!
_ Ce n'est pas vraiment le moment de se disputer. Souffla Suzanne la mine inquiète.
_ Vous ne pouvez pas vous hisser jusqu'à la bas?
Demanda Ernest à Avalon.
La pauvre blondinette perchée secoua la tête avant de pousser un cri d'effroi, voyant qu'elle ne tiendrait plus longtemps. A la prochaine brise peut être...
_ ça suffit, je monte!
_ Estelle faîtes attention!
_ Je ne vais pas la laisser mourir sous mes yeux à cause d'un défi à la noix. Tenez moi mon appareil photo et mon sac voulez vous?"

Aussitôt ses affaires fourguées à Hemingway, Estelle entreprit d'escalader le plus haut de la tour, là où s'était risquée Avalon quelques minutes plus tôt. Comment nos amis se sont retrouvés dans une pareille situation me direz vous? Revenons quelque peu en arrière...

"Vous n'êtes plus à deux minutes près maintenant ma chère Estelle. Je peux vous offrir à boire? Même si Ernest a déjà bien tapé dedans... Prenez quelque chose à manger mon cher, sinon vous n'allez pas pouvoir accompagner et protéger ces dames jusqu'à la fin de la soirée, elles devront vous traîner jusque chez vous plus qu'autre chose.
Estelle croisa les bras, souriant tout de même:
_ Et bien seulement quelques minutes alors... Je vous signale que lorsque je joue je déteste perdre. Si nous ne sommes pas les premiers à terminer notre liste de défis ce sera de votre faute.
_ Allons nous avons bien un peu de temps...
Souffla Ernest, son verre à la main. Si les autres équipes ont des défis aussi saugrenus que nous, il n'y a pas de raison qu'ils terminent avant l'aube. *Il se retourna vers Joseph, pointant son index vers lui* Quant à vous, sachez que j'ai une réputation à tenir. Je tiens bien mieux l'alcool que vous autres petits français. Chacun sa spécialité nationale, vous créez de délicieux vins, nous on les boit. Pas vrai? *Demanda t il goguenard à Avalon*
Estelle leva les yeux au ciel, les bras toujours croisés, assise sur un bon fauteuil.
_ Puisque vous insistez. Je prendrais... comme vous Joseph. Vous travaillez depuis longtemps comme couturière pour la vieille chouet... enfin pour votre patronne actuelle? Interrogea t elle.
© MISE EN PAGE PAR [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] D'ARTSOUL




Réponse hors Rp:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voyage-dans-le-temps.forumsgratuits.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Minuit à Paris [RP en cours entre Estelle, Joseph et Suzanne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retro: Accord de Paris signe en 1994 entre Haiti et les bailleurs de fonds
» Relation entre Haiti et Saint Domingue :Point de vue d'un américain
» Charles-Paris de Longueville {Entre amour et haine}
» Paris Dakar entre... Argentine et Chili!
» Mes Red Scorpions : Travail en cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voyage dans le temps RPG :: Les années folles (1920) :: Les rues de Paris-
Sauter vers: